A 2 mois de la présidentielle, Tidjane Thiam donne de la voix, la Diaspora ivoirienne se dresse contre Ouattara, Mamadou Touré fracasse Guillaume Soro


31/08/2020
A 2 mois de la présidentielle, Tidjane Thiam donne de la voix, la Diaspora ivoirienne se dresse contre Ouattara, Mamadou Touré fracasse Guillaume Soro
Alassane Ouattara coincé à 2 mois de la présidentielle.

La présidentielle d’octobre 2020, la réaction de Tidjane Thiam sur cette question, les manifestations de la Diaspora contre le troisième mandat du président, Alassane Ouattara, la sortie de Mamadou Touré contre la candidature du président de Générations et peuples solidaires (Gps), Guillaume Soro, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 31 août 2020.

L’homme d’affaires franco-ivoirien Tidjane Thiam, a qui la presse ivoirienne a pendant quelques mois prêté des ambitions présidentielles, a estimé dimanche que les conditions n’étaient pas réunies en Côte d’Ivoire pour une élection présidentielle “crédible et inclusive’’, lors d’un entretien accordé à TV5. Il est l’une des voix qui portent dans le monde de la finance. Tidjane Thiam fait partie des quatre envoyés spéciaux de l’Union africaine contre le coronavirus, aux côtés de Donald Kaberuka, Ngozi Okonjo-Iweala et Trevor Manuel.

Interrogé sur la candidature du chef de l’Etat, qui a provoqué des manifestations souvent violentes à Bonoua et dans quelques villes du pays, l’ancien patron de la banque zurichoise Crédit Suisse a admis que la décision du président Alassane Ouattara de briguer un nouveau mandat “divise’’. « A 2 mois de la présidentielle de 2020, Tidjane Thiam donne de la voix. ‘’Les conditions ne sont pas réunies pour des élections apaisées.», barre à sa Une le confrère L’inter.

Autre fait marquant de l’actualité de ce lundi, c’est la mobilisation de la Diaspora ivoirienne Suisse contre le 3ème mandat anticonstitutionnel. Samedi, ils ont de nouveau fait entendre leurs voix à la place des nations unies à Genève. Ils invitent le président Ouattara, garant de la Constitution ivoirienne, d’en garantir l’inviolabilité et de retirer sa candidature, conformément à son annonce solennelle du 5 mars 2020, pour la paix et la cohésion du pays. « 3ème mandat illégal et anticonstitutionnel, la Diaspora ivoirienne se dresse contre Ouattara, mobilisation en Allemagne, au Canada, en Suisse. », titre le confrère Le Temps.

L’actualité, c’est aussi la sortie du ministre Mamadou Touré. Dans une interview accordée au JJD, il justifie la candidature du président de la République, Alassane Ouattara et lance des piques à Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale. « Situation socio-politique/ A 2 mois de la présidentielle, Mamadou Touré fracasse Guillaume Soro et l’opposition. ‘’Le temps des maquis est terminé !’’ Les forces du progrès doivent dire non aux forces du chaos’’.», barre à sa Une le quotidien L’Expression.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome