Présidentielle 2020 : Opposition, Syndicats et société civile engagent un bras de fer contre Alassane Ouattara, ce qu’ils exigent, des manœuvres de Soro révélées


21/09/2020
Présidentielle 2020 : Opposition, Syndicats et société civile engagent un bras de fer contre Alassane Ouattara, ce qu’ils exigent, des manœuvres de Soro révélées
Les principales plateformes de l’opposition ont demandé le retrait pur et simple de la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat.

L’appel de l’opposition à la désobéissance civile, les manœuvres de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, la candidature du président de la République, Alassane Ouattara, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 21 septembre 2020.

La situation politique est tendue en Côte d'Ivoire à un peu plus d’un mois de la présidentielle. La crainte de violences meurtrières est forte, dix ans après la crise post-électorale née de la présidentielle de 2010 qui avait fait 3 000 morts. Moins d’une semaine après l’annonce des candidatures retenues pour l’élection présidentielle du 31 octobre, les décisions du Conseil constitutionnel ne passent pas toujours auprès de l’opposition.

Réunies dimanche 20 septembre, les principales plateformes de l’opposition ont demandé le retrait pur et simple de la candidature d’Alassane Ouattara à un troisième mandat, estimant toujours que la Constitution le lui interdit. L'ex-chef d'Etat, Henri Konan Bédié (1993-99), qui s'est érigé en chef de l'opposition depuis qu'il a rompu il y a deux ans avec Alassane Ouattara, n'a pas précisé de modalité d'action pour cette "désobéissance civile", une formule qui a été préférée à un boycott de la présidentielle, une hypothèse qui avait été évoquée.

« Face à la violation de la Constitution, opposition, syndicats et société civile haussent le ton et exigent : la dissolution du Conseil Constitutionnel, la dissolution de l’actuelle Cei, l’audit international de la liste électorale. », barre à sa Une le confrère Le Quotidien d’Abidjan. Dans la même veine le confrère Le Temps titre ceci : « Face à la forfaiture de Ouattara, l’opposition appelle à la désobéissance civile, le retrait de la candidature de Ouattara exigée, le retour du président Laurent Gbagbo et des exilés. ».

Autre fait marquant de l’actualité de ce jour, c’est le cas Guillaume Soro. En exil forcé en France depuis son retour manqué le 23 décembre dernier, Guillaume Soro continue de contester la décision du juge constitutionnel. Guillaume Soro estime qu’il est éligible au regard de la décision du Conseil Constitutionnel. « A quelques semaines de la présidentielle, des manœuvres de Soro révélées. », titre le confrère L’inter.

L’actualité, c’est aussi le meeting du premier ministre Hamed Bakayoko dans la commune de Yopougon. Meeting au cours duquel, il a appelé la jeunesse ivoirienne à ne pas se laisser manipuler par les leaders politiques.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome