Situation socio-politique : Le monde entier se saisit du dossier ivoirien, des manifestations annoncées à partir du 10 octobre 2020


05/10/2020
Situation socio-politique : Le monde entier se saisit du dossier ivoirien, des manifestations annoncées à partir du 10 octobre 2020
La tension ne risque pas de retomber de sitôt alors que l’ancien président, Bédié, a appelé le dimanche 20 septembre, au nom de l’opposition, à la ‘’désobéissance civile’’.

Le premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire aura lieu le 31 octobre 2020. Un scrutin qui suscite une certaine inquiétude dans le pays et à l'étranger, tant les tensions sociopolitiques s'accroissent à l'approche de l'échéance. Cette atmosphère délétère cristallise l’attention de la presse ivoirienne qui en a fait un large écho ce lundi 5 octobre 2020.

Après avoir dit qu'il ne se représenterait pas, Alassane Ouattara briguera finalement un troisième mandat, dont la légalité est contestée par les opposants. Plusieurs chefs de file de l'opposition, tels Guillaume Soro, Laurent Gbagbo, Albert Mabri Toikeusse, Mamadou Koulibaly, ont vu leurs candidatures rejetées par le Conseil constitutionnel. Depuis que le président Alassane Ouattara a confirmé le 06 août son intention de briguer un troisième mandat, des violences ont éclaté dans différentes villes du pays. Le bilan fait état d’une quinzaine de morts, principalement des jeunes hommes.

La tension ne risque pas de retomber de sitôt alors que l’ancien président, Henri Konan Bédié, a appelé le dimanche 20 septembre, au nom de l’opposition, à la ‘’désobéissance civile’’ face à la ‘’forfaiture’’ de la candidature controversée d’Alassane Ouattara. Face à ce climat socio-politique tendu, la communauté internationale, a décidé de tenter une autre mission à Abidjan après les récentes missions de la CEDEAO.

Cette rencontre prévue du 04 au 06 septembre 2020 est pilotée par la CEDEAO, l’ONU et l’UA. Objectif, tenter de faire baisser la fièvre avant la présidentielle. Pour le confrère Le Quotidien d’Abidjan, cette rencontre pourrait être qualifiée de dernière chance pour la Côte d’Ivoire. « Situation socio-politique explosive, le monde entier se saisit du dossier ivoirien. Des émissaires de l’ONU, de l’UA et de la CEDEAO chez Ouattara. Tout sur la mission de la dernière chance.», barre Le Quotidien d’Abidjan. Une posture pleinement partagée les confrères Soir info et L’inter qui titrent respectivement : « Situation en Côte d’Ivoire avant la présidentielle : rencontres décisives à Abidjan.» ; « report ou non de la présidentielle 2020, les rencontres qui vont tout déterminer. ».

Autre fait marquant de l’actualité de ce jour, c’est la reprise des manifestations à compter du 10 octobre prochain. L’annonce a été faite par Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), à la faveur d’une rencontre qu’il a tenue samedi avec le personnel du Pdci dans le District d’Abidjan. « Guikahué : ‘’A partir du 10 octobre, on ne quitte plus les rues. Les femmes attachez vos Kehiwoa, les hommes, serez vos ceintures.», barre à sa Une le confrère Le temps.

L’actualité, c’est aussi l’inauguration du stade olympique Ebimpé samedi en présence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. A cette occasion, Alassane Ouattara a émis le vœu de poursuivre les grands chantiers de développement qu’il a entamés au cours de ses deux (02) premiers mandats. « Ce joyau mérite un autre mandat. », titre le quotidien L’expression.

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome