Politique nationale

CNC-RHDP: on affûte ses armes

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
cnc-rhdp-on-affute-ses-armes

La présidentielle 2015 est le sujet dominant de l'actualité nationale de ce vendredi 1er août 2015. Bonne lecture sur Linfodrome.ci

Après avoir nommé ces différents dirigeants, la Coalition nationale pour le Changement (CNC) entend aller plus loin et ratisser large au sein de l'opposition ivoirienne. « Les choses bougent à la Coalition : huis clos entre Banny, Essy, Gnozié, Boni Clavérie et Aka Ahizi », titre en manchette Le Temps. Selon le journal, « Tout bougeau sein de la CNC. Et, son tout nouveau président ne chôme pratiquement plus. Il ne se passe plus un jour sans que Charles Konan Banny ne reçoive du soutien », commente le journal qui fait savoir que Charles Konan Banny a échangé hier avec Ouattara Gnozié, Aka Ahizi, Boni Clavérie et Essy Amara.

Membre de la CNC, le Front populaire ivoirien tendance Sangaré va recevoir des instructions de son leader, Laurent Gbagbo. C'est ce que croit savoir Le Sursaut. « A 3 mois de la présidentielle : les consignes fermes de Gbagbo au FPI », barre à sa Une le quotidien. Selon le journal, « les frondeurs du FPI préparent une bombe contre le régime en place, à quelques mois de la présidentielle (…). Le parti annonce la tenue d'une session extraordinaire du Comité central. Prévue pour ce samedi 1er août 2015, à la résidence de l'ex-Chef d'Etat, la réunion sera sanctionnée par une décision de cette formation politique, relative à la future présidentielle ».Du côté du pouvoir, on ne semble pas plus que cela inquiet de toutes ses manœuvres. En visite dans l'est du pays, Alassane Ouattara a séduit les populations selon Le Patriote. « Ouattara offre routes, eau potable, électricité... Bondoukou comblée promet 90 % », titre le journal. Selon le quotidien proche du pouvoir, « séduites par les travaux du président ivoirien », les populations de Bondoukou lui ont assuré de leur soutien dans sa course à un second mandat.Cette visite, Le Mandat croit savoir qu'elle a permis au candidat-président de porter un coup à l'un de ses adversaires déclarés. « Ouattara efface les traces d'Essy », commente le quotidien.

Abraham KOUASSI
Voir ses articles