La Cei dit oui à la candidature de Ouattara : Soro menace, la dernière carte à jouer par Gbagbo

Revue de presse
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
la-cei-dit-oui-a-la-candidature-de-ouattara-soro-menace-la-derniere-carte-a-jouer-par-gbagbo Soro Guillaume renonce à se présenter à la présidentielle mais ne compte pas laisser faire Alassane Ouattara.

Les dés sont lancés pour la candidature d’Alassane Ouattara que l’opposition conteste. Une opposition dont fait partie Soro Guillaume qui n’entend pas rester inerte. Tel est le tableau de la Côte d’Ivoire présenté par les quotidiens ivoiriens parus ce mardi 25 août 2020.

Aussitôt dit aussitôt fait. Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire a annoncé sa candidature à sa propre succession. Le samedi 22 aout 2020 a eu lieu son investiture au cours de laquelle, il a livré son intention de déposer ses dossiers de candidature cette semaine. Depuis hier lundi 24 aout 2020, c’est chose faite comme le confirme la plupart des médias de ce jour. « Hier, à la commission électorale indépendante : Ouattara a déposé son dossier de candidature », écrit Le Patriote à sa une. Et comme le débat sur cette candidature bat son plein, c’est le quotidien Le Matin qui tire le bouchon loin et titre « en attendant le Conseil Constitutionnel : La Cei dit ‘’oui’’ à la candidature de Ouattara ».

Pour L’Expression, les hostilités peuvent désormais passer à une autre vitesse parce que « Après le dépôt de sa candidature à la Cei : Ouattara prêt pour la bataille du 31 octobre ». Du côté de Soir Info, Ouattara laisse la latitude au peuple de décider de qui portera la lourde charge de président de la République de Côte d’Ivoire. « Présidentielle 2020 : Ouattara dépose sa candidature et s’en remet au peuple », instruit le confrère.

Etant l’objet de toutes les attentions, le maintien au pouvoir d’Alassane Ouattara par le biais d’un premier mandat de la 3ème République, rend rouge de colère son ancien président de l’Assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume. Le président de Générations et peuples solidaires ne supporte pas l’idée de voir Alassane Ouattara au palais présidentiel. Avec les mots crus de l’ex-Pan, Le Quotidien d’Abidjan barre « depuis l’Exil / Soro menace : « Ouattara ne sera pas le prochain président de la Côte d’Ivoire » ».

Quant à L’Expression, c’est un retour aux armes que prône l’ancien chef rebelle alors que le mentor du Rhdp invite à l’apaisement de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. il mentionne donc « à deux mois du scrutin : Soro abandonne les urnes pour les armes ».

L’Inter cite encore les propos de l’ancien homme fort de la rébellion. Le confrère met en lumière le sentiment de ce dernier. « Soro formel : ‘’personne n’acceptera d’être exclu’’ ».

Concernant l’exclusion, le retrait de la liste électorale provisoire de Laurent Gbagbo et Soro Guillaume a été expliqué par la Cei. La demande de recours de Laurent Gbagbo a été rejetée parce qu’une condamnation pèse sur lui et par conséquent, il perd tous ces droits. Toutefois, L’inter, dans ses colonnes fait savoir une dernière possibilité de rentrer dans ses droits. « Présidentielle 2020 : la dernière carte à jouer par Gbagbo », indique L’inter.

 

Alain Zadi (Stg)