Un ‘’DJ’’ tué par sa sœur à coup de pilon ; un rapport américain exige le report du scrutin

Revue de presse
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
un-dj-tue-par-sa-soeur-a-coup-de-pilon-un-rapport-americain-exige-le-report-du-scrutin Un rapport américain exige à Alassane Ouattara (ici) le report de la présidentielle.

Un ‘’DJ’’ tué par sa sœur à coup de pilon, rapportent les médias ivoiriens ce mercredi 30 septembre 2020, quand un rapport américain exige le report du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.

« Conflit familial à Yopougon : Un ‘’DJ’’ tué par sa sœur à coup de pilon dans une bagarre », titre Soir Info. Ce confrère spécialisé dans les faits et méfaits raconte que le 15 septembre 2020 une bagarre éclate entre Dame Mariam D. et son frère cadet Manet. « Là, une fois de plus, les choses se gâtent. Et, c’est la bagarre. Au cours de celle-ci, l’animateur de bar (Manet) s’empare d’une pierre au sol et frappe sa grande sœur. Mais, cela ne semble pas lui suffire. Cette fois, il récupère un pilon avec lequel il tente à nouveau de la battre. Mais, là, Mariam ne se laisse plus faire. Avec une force gargantuesque, elle parvient à arracher à son jeunot de frère, le pilon avant de lui en administrer un violent coup à la tête », rapporte Soir Info.

« Présidentielle 2020 : La Côte d’Ivoire vers une nouvelle impasse », titre pour sa part, Le Nouveau Réveil. Ce journal souligne qu’aucun mort n’a été enregistré depuis le 1er septembre, mais l’atmosphère générale est marquée par le raidissement des positions et des discours. « L’utilisation de supplétifs par certains segments de l’appareil de sécurité est particulièrement inquiétante. Ces jeunes hommes armés ont été recrutés parmi la petite délinquance abidjanaise pour effrayer ou attaquer, y compris à l’arme blanche des manifestations de l’opposition », a extrait ce journal du rapport de International Crisis Group.

Un rapport également exploité par Le Temps. Qui note que : « Un rapport américain exige le report du scrutin ». « L’Ong américaine International Crisis Group, dans un rapport, soutient que les conditions, pour la tenue de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020 ne sont pas réunies. Elle demande le report du scrutin, pour dialoguer et éviter une autre crise », souligne ce quotidien.

Jonas BAIKEH