Jean Louis Billon, Thierry Tanoh, Yasmina Ouégnin, lâchent Bédié, le Roi des Baoulé dit ses 4 vérités au régime

Revue de presse
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
yasmina-ouegnin-jean-louis-billon-thierry-tanoh-lachent-bedie-le-roi-des-baoules-dit-ses-4-verites-au-regime Le Sphinx de Daoukro est esseulé depuis que sa résidence est barricadée par les Forces de l'ordre.

La crise post-électorale du 31 octobre 2020, la répression de l’opposition, le message du Roi des Baoulés sur la crise post-électorale, sont entre autres les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 09 novembre 2020.

Alors que le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, connaît une forte pression depuis l’annonce de la création du Conseil national de transition (CNS) dû au blocus érigé autour de sa résidence, les leaders de sa formation politique semblent voués dans un mutisme qui ne dit pas son nom. Henri Konan Bédié est de plus en plus esseulé depuis qu’il est mis en résidence surveillée, le mardi 03 novembre 2020.

En effet, hormis le général Ouassenan Koné qui a pondu une déclaration en sa qualité de vice-président du Pdci, aucun autre cadre du parti septuagénaire n’a fait de déclaration de soutien au Sphinx de Daoukro. Jean Louis Billon, secrétaire exécutif adjoint chargé de la communication et de la propagande du Pdci, Thierry Tanoh et Yasmina Ouégnin, les députés du groupe parlementaire Pdci, sont dans un silence total. Pour le confrère Le Jour Plus, ce fait démontre leur désaccord relatif à l’initiative d’Henri Konan Bédié de mettre en place le Conseil national de transition. « Affaire création du CNT, Billon Thierry Tanoh, les élus Pdci, lâchent Bédié.», barre à sa Une Le Jour Plus.

Cette situation semble inquiéter Sa Majesté Kassi Anvo qui n’a pas tardé à réagir. Dans une déclaration, le Roi des Baoulé interpelle le chef de l’Etat, Alassane Ouattara sur la nécessité de bannir toute politique d’intimidation et de recourir au dialogue pour régler la crise socio-politique qui secoue le pays. « Répressions sauvages contre l’opposition, en colère, le Roi des Baoulés dit ses 4 vérités au régime. », titre Le Quotidien d’Abidjan.

                                                                                                                

Maxime KOUADIO