Côte d'Ivoire

Bédié-Ouattara/ Les exigences du PDCI-RDA, le rôle joué par le Général Ouassenan Koné : Ce qui s’est passé à la résidence de Bédié avant la rencontre

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
bedie-ouattara-les-exigences-du-pdci-rda-le-role-joue-par-le-general-ouassenan-kone-ce-qui-s-est-passe-a-la-residence-de-bedie-avant-la-rencontre Le président Henri Konan Bédié et le chef de l'Etat Alassane Ouattara se sont parlé "au nom de la paix"

Les médias ivoiriens ont essentiellement consacré, ce jeudi 12 novembre 2020, leurs publications à la rencontre Bédié-Ouattara qui a eu lieu, la veille, à l’hôtel du Golf, à Abidjan.

« Bédié-Ouattara, le silence rompu : La vérité sur cette rencontre inattendue, hier », barre à sa Une, Le Nouveau Réveil, quotidien proche du PDCI-RDA, parti dirigé par le président Henri Konan Bédié. Le confrère présente « Les 5 exigences du PDCI-RDA avant toute discussion de fond ».

A l’en croire, le parti a demandé « La levée du blocus autour de la résidence du Président Henri Konan », « La levée du blocus autour des résidences de tous les leaders des partis politiques de l’opposition, notamment celles du Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE, du Dr Assoua Adou, de messieurs Affi N’guessan, Albert Mabri Touakeusse et Hubert Oulaye », « La libération de tous les responsables et militants des partis politiques de l’opposition, ainsi les acteurs de la société civile, injustement et illégalement incarcérés », « La cessation de toutes les poursuites judiciaires contre les responsables et militants de l’opposition, ainsi que les acteurs de la société civile » et « Le retour à un fonctionnement normal des partis politiques de l’opposition, avec un libre accès à leurs locaux », sans oublier que « le PDCI-RDA exige que le dialogue soit inclusif et élargi à l’ensemble des plateformes et partis politiques de l’opposition rassemblés autour du Président Henri Konan BEDIE ».

Selon Le Nouveau Réveil, il s’agit d’une rencontre de « 43 minutes pour trouver une solution à la crise ». Et au sortir de ladite rencontre, le président Alassane Ouattara a fait savoir que « La confiance est rétablie ». Pour le président Bédié, « Nous avons brisé le mur de glace ».

Le quotidien Le Temps qui était « Dans les coulisses de la rencontre Bédié-Ouattara », fait la lumière sur « Ce qui s’est passé à la résidence de Bédié avant l’entretien ». Selon le confrère, « Cette rencontre a failli ne pas se dérouler » car « Certains cadres du PDCI y étaient opposés. Ouattara devait d’abord satisfaire aux préalables posés par le PDCI. Pour d’autres, il fallait d’abord répondre à cette rencontre pour montrer la bonne disposition à la discussion. Il a fallu l’intervention du ministre Ouassenan Koné, pour mettre tout le monde d’accord sur la participation de Bédié à la rencontre. Mais avant, il fallait aussi avoir l’accord des autres leaders de l’opposition. Le président Bédié a donc eu l’approbation de ces leaders avant de quitter sa résidence », selon Le Temps qui ajoute que « Il (Bédié) a effectivement arrondi tous les angles avec tous, sur l’attitude à tenir, lors de cette rencontre ». Et que « C’est donc auréolé de la confiance totale de tous les leaders des partis et plateformes formes politiques de l’opposition que le président du PDCI a répondu à l’appel de Ouattara. Cependant, il lui a fallu d’abord avoir l’accord des jeunes de son parti qui étaient amassés devant sa résidence. Non sans difficultés. Là encore, le Général Ouassenan Koné a sur convaincre ces jeunes ».

Pour sa part, Le Quotidien d’Abidjan, présente « Les dessous de la rencontre Ouattara-Bédié », dit « Pourquoi N’zueba a accepté de rencontrer le mentor du RHDP » et informe que « L’opposition maintient toujours la pression de la rue ». Pour le confrère, c’est « La grosse honte pour le régime ».

Quant à Fraternité Matin, il informe que « La France salue la rencontre entre les deux hommes ».

Pour Le Patriote, quotidien proche du RHDP, cette « Rencontre au sommet Ouattara-Bédié, hier », s’est faite « Au nom de la paix ! ». Même son de cloche chez Le Matin qui affirme que « Après les graves violences électorales : Ouattara et Bédié ouvrent les portes de la paix ».

A en croire L’Expression, « Après leur rencontre hier, au Golf : Ouattara et Bédié envoient un signal fort aux va-t-en-guerre ». Il ajoute que « Le ‘’téléphone rouge’’ » (est) « activé entre les 2 hommes ».

Pour sa part, Soir Info parle de « Rencontre cruciale, hier, au Golf hôtel » et présente « Les témoins de la rencontre au sommet ». « Henri Konan Bédié a été assisté du Général Ouassenan ». Quant au chef de l’Etat, il avait à ses côtés, « son directeur de cabinet, Fidèle Sarassoro ». Le confrère précise que « A quatre dans la salle, les deux personnalités se sont parlé ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.