Reprise de la désobéissance civile à Abidjan et à l’intérieur après la rencontre Ouattara-Bédié : Des guides religieux prennent position, Gbagbo en soutien

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
reprise-de-la-desobeissance-civile-a-abidjan-et-a-l-interieur-apres-la-rencontre-ouattara-bedie-des-guides-religieux-prennent-position-gbagbo-en-soutien Ph DR

L’actualité de ce mardi 17 novembre 2020 est marquée par la reprise des actions de désobéissance civile à Abidjan et à l’intérieur du pays après une accalmie suite à la rencontre Ouattara-Bédié. Les positions affichées de guides religieux ont été également relayées par la presse ivoirienne non sans compter avec le soutien renouvellé de Gbagbo à Bédié. La rencontre décisive entre Ouattara et les cadres du RHDP ce mardi fait également la Une de certains quotidiens.

Après une période d’accalmie suite à la rencontre Ouattara-Bédié, les actes de désobéissance civile ont repris. Des manifestations ont été observées dans certaines communes d’Abidjan dont notamment Yopougon et villes de l’intérieur. Une actualité relayée par plusieurs quotidiens de l’opposition. « 3ème mandat/ Les ivoiriens toujours debout. La désobéissance civile se poursuit à Abidjan et à l’intérieur du pays », titre le quotidien Le Temps qui croit avoir des « révélations sur l’agenda caché de Ouattara » non sans évoquer un « blocage des négociations » avec l’opposition. 

Sur la question du mot d’ordre de désobéissance civile, Le Quotidien d’Abidjan informe que « l’intérieur du pays en ébullition ». Et Le Nouveau Réveil de mentionner que « le pays a encore bougé » suite à l’« élan national conte le 3ème mandat ». Au bilan de cette journée, Soir Info dévoile qu’un « poste de gendarmerie incendié, des manifestations violentes à Yopougon et dans certaines localités ». Et Le Nouveau Réveil d’apprendre que « Gbagbo renouvelle son soutien à Bédié ». 

Toute chose qui a amené Amnesty International à se prononcer sur cette crise. Pour Le Nouveau Réveil, « Amnesty International accable le régime Ouattara » quant L’inter mentionne que « Amnesty réclame une enquête sur les violences électorales ».

À côté des organisations internationales, des guides religieux dont le Cardinal Kutwa, l’Archevêque Guy Vincent Kodja et un imam se sont prononcés sur la situation socio-politique du pays. « Un imam se déchaine : Ce que nous avons vécu est une honte pour la Côte d’Ivoire. Les politiques nous écoutes, mais ils font ce qu’ils veulent », peut-on lire dans L’Inter. 

Si les quotidiens de l’opposition accablent le régime Ouattara, ce n’est pas le cas chez les ceux proches du pouvoir. À en croire L’Expression qui barre à sa Une qu’une « rencontre de vérité entre Ouattara et les cadres du RHDP », « la Côte d’Ivoire classée 2ème africain » pour la Bonne gouvernance selon l’indice Mo Ibrahim. Pour le quotiden, « Bédié et l’opposition n’ont pas tiré les leçons de leurs échecs ». De grands changements également sont annoncés au niveau du RHDP à l’occasion de son 1er bureau politique après le 31 octobre. « RHDP, ce qui doit changer après la présidentielle », titre Le Matin. 

La reprise des cours, l’approbation par les députés du budget de l’État 2019, le match ce jour Madagascar-Côte d’Ivoire… sont entre autres informations qui ont fait la Une des quotidiens ivoiriens parus ce mardi 17 novembre 2020.

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.