Côte d’Ivoire : Soro a fui la France, voici la stratégie de l’opposition qui déroute le régime

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-soro-a-fui-la-france-voici-la-strategie-de-l-opposition-qui-deroute-le-regime Soro Guillaume risque l'extradition.(PhDr).

La situation de Soro Guillaume attire toutes les curiosités. Sa position géographique fait débat tant au niveau des populations ivoiriennes et leurs autorités que de la France. Aussi, l’opposition n’a pas encore dit son dernier mot. Elle compte réagir. Le décor de la presse ivoirienne de ce mardi 24 novembre 2020 laisse transparaitre une atmosphère politique tendue.

Le leader de Générations et peuple solidaires (Gps), Soro Guillaume n’est plus sur le territoire français à en croire le président français dans une interview accordée à Jeune Afrique. Un départ que la presse proche du régime taxe de fuite. A la une de Le Patriote, l’échec de l’ex-pan dans son projet de déstabilisation du pays est grandement mis en évidence. « Ses projets de déstabilisation de la Côte d’Ivoire découverts : Soro a fui la France » indique le confrère. Soro Guillaume, pour d’autres médias, vit de sales moments depuis son décollage de Paris où il était en exile. Le Jour plus écrit en tête d’affiche les écueils du président du Gps. « Chassé de Paris : Les déboires de Guillaume Soro » barre le journal à sa une et poursuit avec « comment l’ex-rebelle est devenu indésirable en France ».

Les avocats de l’ex-pan ont donné de la voix face à l’acharnement qui se fait sur leur client. Vu que l’Etat ivoirien a lancé un mandat d’arrêt contre Soro Guillaume, ses défenseurs estime qu’un mauvais coup se joue contre ce dernier. Ce qui a retenu l’attention de Le Temps qui écrit « mandat d’arrêt contre Soro, en France : Les avocats de l’Ex-pan dénoncent une opération de communication ». L’inter dévoile les conditions d’extradition de Soro Guillaume. Il révèle « ce qui va tout déterminer » et ajoute « comment et dans quelles conditions l’extradition pourrait se faire ».

Le dialogue politique entre Bédié et Ouattara est loin de bien se dérouler. Les deux camps campent sur leur position et scrute les faits et gestes de l’autre. Et l’opposition planifie sa stratégie. Une stratégie dont Le Quotidien d’Abidjan livre des bribes. « Situation sociopolitique : Voici la stratégie de l’opposition qui déroute le régime » met en lumière l’organe de presse qui souligne « coincé, le Rhdp verse dans les injures ». Et Le Matin s’interroge sur la conduite du Pdci-Rda à l’approche des législatives. « Après son absence à la présidentielle : Le Pdci vers le boycott des législatives ? » s’est-il demandé et donne ensuite la réaction de certains cadres du vieux parti. « Pourquoi des cadres ne sont pas d’accord avec Bédié » a-t-il soutenu avant de montrer « ce qui risque d’emporter le président du Pdci ».

On peut encore lire dans la presse de ce jour, comment le Rhdp se prépare pour les législatives. Encore, les indemnisations des victimes des déchets toxiques démarrent ce mardi, à en croire Le Mandat.

Alain Zadi