Côte d'Ivoire :

Procès au Tribunal du Plateau, les vérités de Yodé et Siro aux juges : Des secrets livrés sur la détention de Guikahué et celle d'Affi

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
proces-au-tribunal-du-plateau-les-verites-de-yode-et-siro-aux-juges-des-secrets-livres-sur-la-detention-de-guikahue-et-celle-d-affi Yodé et Siro ont été condamnés par le Tribunal d'Abidjan. (Ph: DR)

Le procès au Tribunal d'Abidjan-Plateau, hier, des deux artistes zouglou, Yodé et Siro, fait les choux gras de la presse ivoirienne, ce vendredi 4 décembre 2020. De même, les informations en lien avec les acteurs politiques majeurs de la Côte d'Ivoire ne sont pas occultées.

Après leur garde à vue au camp d'Agban, Yodé et Siro sont passés, jeudi 3 décembre 2020, devant le Procureur. Sur le sujet, le quotidien Le Temps barre à sa Une : « Procès au Tribunal du Plateau : Les vérités de Yodé et Siro aux juges ». Le confrère relate dans ses colonnes, quelques propos tenus au Tribunal par les deux artistes à savoir : « ...Nous ne faisons que relayer ce que dit et pense la population. C'est notre rôle d'artistes Zouglou… la loi m'autorise, en tant qu'Ivoirien, de critiquer tous ceux qui exercent un mandat public... ». Le quotidien Le Temps parle également du soutien du Fpi aux deux artistes. À ce titre, une déclaration de l'Ambassadeur Koné Boubakar, porte-parole par intérim du Fpi est publiée dans le quotidien Le Temps. Toujours concernant l'affaire qu'il convient de qualifier désormais : ''Yodé et Siro'', le journal Le Temps note que les deux artistes Zouglou ont été condamnés à 12 mois de prison avec sursis et 5 millions Fcfa d'amende chacun.

Peu d'informations ont filtré sur le quotidien des opposants Pascal Affi N'Guessan et Maurice Kakou Guicahué, en détention depuis plusieurs semaines. Sur la question et s'appuyant sur Jeune Afrique, le quotidien L'inter « livre des secrets sur la détention de Guicahué et celle d'Affi. Voici où se trouve le président du Fpi ». Pascal Affi N'Guessan, co-fondateur du Conseil national de transition (Cnt), dont il fut le porte-parole, « est detenu à l'isolement dans une villa de l'École de gendarmerie, dans le quartier de Cocody, à Abidjan (…). Sa femme est autorisée à lui rendre visite tous les jours entre 13 h et 15 h et à lui apporter ses repas. En revanche, ses enfants ne peuvent pas venir le voir ». De son côté, Maurice Kakou Guicahué, le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), « est en détention à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). Tout comme Narcisse N'Dri, le directeur de cabinet du Bédié. Les deux hommes ont été placés dans le bâtiment des assimilés, réservés aux personnalités. Chacun partage sa cellule avec un autre codétenu. S'ils ne disposent pas de l'air climatisé, ils ont un point d'eau et le droit de se faire livrer leur propre nourriture ».

L'actualité, c'est aussi la « polémique autour de la résidence surveillée pour Guikahué », qui selon le quotidien Le Nouveau Reveil, « n'a pas le choix ».

Soir info s’intéresse à la mévente du cacao en indiquant que « les producteurs en colère, menacent sérieusement les industriels ».

Le Gouvernement continue ses initiatives en vue de favoriser le bien-être des populations. Fraternité Matin indique que le Gouvernement réaffirme son engagement pour une agriculture zéro déforestation. De même, le Gouvernement fait de l'accès à l'eau potable une réalité, avec la livraison de deux châteaux d'eau à deux villages de Songon.

Irène BATH