Transfert du corps d'Hamed Bakayoko à Séguéla : La jeunesse du Worodougou demande pardon à Ouattara ; Le dernier message d'Hambak à Bictogo

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
transfert-du-corps-d-hamed-bakayoko-a-seguela-la-jeunesse-du-worodougou-demande-pardon-a-ouattara-le-dernier-message-d-hambak-a-bictogo Avant l'arrivée du corps d'Hambak à Séguéla, la jeunesse du Worodougou demande pardon à Ouattara. (Ph: DR)

Décédé le mercredi 10 mars 2021, le Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko dit Hambak sera inhumé dans sa Région, le Worodougou. La presse nationale, dans sa livraison de ce mercredi 17 mars 2021, fait écho des hommages rendus au chef du Gouvernement.

L'esplanade du palais présidentiel, à Abidjan-Plateau, accueille ce mercredi 17 mars 2021, le dernier hommage au Premier ministre Hamed Bakayoko décédé en Allemagne le mercredi 10 mars 2021 d'un cancer. Le journal Le Patriote titre à ce sujet : « Aujourd'hui, au Palais présidentiel : La Nation s'incline devant son digne fils ». Cette journée d'hommage se déroule en présence du président de la République, Alassane Ouattara et de son épouse, Dominique Ouattara ainsi que de délégations étrangères.

Le quotidien L'Expression, concernant la journée d'hommage au Premier ministre, titre également : « La Nation entière pleure son digne fils ». Ce confrère souligne dans ses colonnes que dans le cérémonial, à l'instar de celui de l'ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, un honneur militaire sera rendu à Hamed Bakayoko suivi des témoignages de certains de ses collaborateurs. Après cet aspect, il sera décoré à titre posthume.

Après l'hommage de la Nation et l'hommage du Rhdp, des partis politiques et associations, suivi d'animations artistiques au Stade d'Ebimpé, l'on assistera à la levée de Corps d'Hamed Bakayoko, le jeudi 18 mars 2021, suivie du transfert à Séguéla où aura lieu l'inhumation le vendredi 19 mars 2021, dans la stricte intimité familiale.

« Avant l'arrivée de la dépouille du Premier ministre à Séguéla : La jeunesse du Worodougou demande pardon à Ouattara », barre à sa Une le quotidien Le Matin. Ce confrère souligne dans ses colonnes que Docteur Méité Aboulaye, député élu de la circonscription de Worofla-Sifié-Kamalo s'est rendu mardi 16 mars 2021, à Séguéla dans le Worodougou pour parler aux jeunes et les appeler à plus de responsabilités. Au sortir de ces échanges qui ont eu pour cadre l'enceinte du siège du Conseil régional du Worodougou, ces jeunes ont demandé pardon. Par la voix de Docteur Méité Aboulaye, sous le regard des chefs de villages, de communautés, des imams, ces leaders de jeunesse ont présenté des excuses publiques au Chef de l'État.

Le quotidien L'inter dévoile l'un des derniers hommages au Premier ministre Hamed Bakayoko, à savoir celui rendu par l'ancien ministre de l'Intégration africaine et Directeur exécutif du Rhdp, Adama Bictogo. En effet, L'inter note à sa Une : « Décès du Chef du Gouvernement ivoirien : Le dernier message de Hambak à Bictogo ». Le Directeur exécutif du Rhdp a expliqué sa dernière conversation avec le Premier ministre quelques heures seulement après son évacuation en France. « Un 19 février, après son départ le 18 février, je Lui envoie un message pour Lui dire : ''mais frère, on se parlait il y a trois jours, tu es parti sur la pointe des pieds, ça ne te ressemble pas, ce n'est pas toi Hambak !''. Il m'a envoyé un message pour dire : ''Soyons en union de prière''. C'est en ce moment que j'ai compris que mon frère était en difficulté. Parce que, où que Hamed se trouve, dès qu'il a le message et qu'il doit répondre, c'est toujours vigoureux, empreint de joie. Hélas, 1 000 fois hélas ! », a relaté le Directeur exécutif du Rhdp.

Le Nouveau Réveil parle de « Graves et incompréhensibles atteintes à l'image du Président Bédié : J.A et Marwane, parlez-nous plutôt de Nestor, majordome de Hamed Bakayoko ! »

Le quotidien Soir info relate dans ses colonnes de violents affrontements encore hier, à Port-Bouët et parle de nombreuses victimes.

Le Temps évoque une « Pluie de contestations des résultats des législatives : Plus de 100 recours devant le Conseil constitutionnel ».

Le Quotidien d'Abidjan s'intéresse à l'actualité du côté de la Cour pénale internationale (Cpi). Ce confrère titre à sa Une : « Un avocat français donne de bonnes nouvelles pour Gbagbo ».

Irène BATH