Côte d’Ivoire

Ouattara prend la serpillière et opère un nettoyage à sec ; pro-Soro et Pro-Gon virés ; Guikahué désavoué et remplacé

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
ouattara-prend-la-serpilliere-et-opere-un-nettoyage-a-sec-pro-soro-et-pro-gon-vires-guikahue-desavoue-et-remplace Alassane Ouattara a fait un nettoyage à sec.

L’actualité politique est abondante ce mercredi 7 avril 2021 marqué par la présentation des membres du nouveau gouvernement où Ouattara, selon des journaux a fait un nettoyage à sec. Au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Maurice Kakou Guikahué a été remplacé à la tête du groupe parlementaire.

« Nouveau gouvernement : Ouattara prend la serpillière et opère un nettoyage à sec », barre à sa Une Soir Info. Ce journal indépendant de Côte d’Ivoire souligne que le chef de l’État a administré une bonne « toilette » à son gouvernement. « 18 personnalités ont été virées. « La nouvelle équipe n’en demeure pas moins pléthorique. Des Ivoiriens s’attendaient plutôt à un gouvernement profondément renouvelé, resserré mais ouvert à l’opposition (…) Un ménage avec l’opposition était improbable. Vu que ses animateurs nient toute légitimité à Alassane Ouattara, à la tête de la République, élu au terme d’une présidentielle controversée », commente Soir Info.

« Remaniement : Pro-Soro et pro-Gon virés », titre pour sa part Le Temps. Le confrère note que l’aventure continuera sans 18 personnalités qui figuraient dans l’ancienne équipe gouvernementale. « Qu’est-ce qui a motivé Alassane Ouattara à ne plus vouloir la collaboration de ces anciens ministres du gouvernement Gon réédité sous Hambak ? », s’interroge Le Temps. Avant d’exposer au cas par cas des raisons du départ de chaque ministre.

Concernant cette actualité, Le Nouveau Réveil estime que le gouvernement Achi1 c’est « du réchauffé savamment maquillé ! »


L’Expression s’est par ailleurs intéressé à l’actualité au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). « Groupe parlementaire du Pdci-Rda : Guikahué désavoué et remplacé », fait savoir ce journal. « Il était le bras droit du président du parti, Henri Konan Bédié. Membre du premier cercle, N’Zueba ne prenait aucune décision sans informer Maurice Kakou Guikahué (…) Au vu du déroulement de l’actualité, Guikahué semble avoir perdu la sympathie, non seulement de son mentor, Konan Bédié, mais des cadres de l’ancien parti unique. Mardi, à Cocody, au cours d’une réunion, le député de la circonscription de Gagnoa sous préfecture a été purement et simplement désavoué au profit de Doh Simon », rapporte ce confrère.


Jonas BAIKEH