Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire : Forte pression des Américains sur Ouattara ; Blé Goudé, y a problème ; précisions sur les concours

Revue de presse
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
retour-de-gbagbo-en-cote-d-ivoire-forte-pression-des-americains-sur-ouattara-ble-goude-y-a-probleme-precisions-sur-les-concours Alassane Ouattara, à gauche, est favorable au retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire. (Ph: DR)

Après leur acquittement définitif par la Cour pénal internationale (Cpi) le 31 mars 2021, le retour de l'ex-président Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé continue d'animer les débats. La presse nationale dans sa livraison de ce vendredi 9 avril 2021 revient sur le sujet.

« Retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire : Forte pression des Américains sur Ouattara », barre à sa Une le quotidien Le Temps. Ce confrère mentionne dans ses colonnes que selon des sources diplomatiques à Abidjan, « les Américains mettent une forte pression sur le président Ouattara pour que Monsieur Gbagbo rentre. Les Américains estiment que le président Ouattara a été décevant sur plusieurs points. Sa gouvernance n'a pas été à la hauteur sur plusieurs plans. Dans certains milieux français aussi, on parle de gouvernance catastrophique. Macron le sait, mais il préfère ne rien dire ».

Le quotidien Soir info s’intéresse également au retour de Gbagbo et Blé Goudé en Côte d'Ivoire. Ce journal relayant une publication de rfi.fr revient sur ce dont Gbagbo va bénéficier une fois rentré à Abidjan. Soir info précise que « concrètement, Laurent Gbagbo bénéficiera d'une allocation viagère, de personnels comme des agents de sécurité, et des collaborateurs payés par la présidence de la République ». Toujours selon cette même source, Alassane Ouattara pourrait privilégier la réconciliation et accorder une amnistie à son prédécesseur, comme il l'a fait en 2018 pour l'ex-Première Dame, Simone Gbagbo.

En revanche, mentionne Soir info dans ses colonnes, « rien n'indique pour l'instant que le même geste de clémence pourrait bénéficier à Charles Blé Goudé ». Ce dernier est, Lui aussi, sous le coup d'une condamnation à 20 ans pour des faits commis lors de la crise post-électorale. Lui aussi est libre de rentrer, a dit Alassane Ouattara qui n'a pas mentionné de prise en charge de frais de voyage le concernant. L'ancien ministre de la Jeunesse attend d'ailleurs toujours son passeport.

En Côte d'Ivoire, le statut des anciens présidents est régi par une loi de 2005 et un décret d'application de 2006. En vertu de ce texte, l'ancien président devrait bénéficier d'une allocation viagère d'un peu moins de 10 millions Fcfa par mois. Ce à quoi il faut ajouter des indemnités de logement et des frais divers pour 7,5 millions Fcfa. Au total, environ 17 millions Fcfa, soit 26 000 euros par mois.


La ministère de la Fonction publique a publié récemment ses dernières décisions en ce qui concerne les concours directs, professionnels et exceptionnels 2020. Le quotidien Le Mandat se fait l'écho de ces informations en barrant à sa Une : « Concours direct, concours de recrutement, concours exceptionnel 2020 : Les dernières décisions de la Fonction publique ».

Fraternité Matin livre l'information selon laquelle les convocations pour les épreuves sportives du Bepc 2021 seront disponibles en ligne dès aujourd'hui.

Soir info donne des astuces aux candidats à l'épreuve sportive pour éviter des erreurs.

Irène BATH