Côte d’Ivoire : Le ministre du Commerce se moque des Ivoiriens, Gbagbo donne une leçon d’humilité à la classe politique

Revue de presse
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-le-ministre-du-commerce-se-moque-des-ivoiriens-gbagbo-donne-une-lecon-d-humilite-a-la-classe-politique Difficile à l’heure actuelle pour les Ivoiriens de se nourrir correctement. En cause, la flambée des prix des produits de premières nécessités

La cherté de la vie et la célébration des 50 ans de la vie sacerdotale du Cardinal Jean Pierre Kutwa sont les sujets principaux qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce mercredi 21 juillet 2021.

Difficile à l’heure actuelle pour les Ivoiriens de se nourrir correctement. En cause, la flambée des prix des produits de premières nécessités comme l’huile, le riz, la tomate industrielle, la viande, et les produits vivriers. Alors que la grogne monte au sein des populations qui expriment au quotidien leur mécontentement sur les réseaux sociaux en affichant les prix des différents produits précités, le gouvernement ivoirien qui est resté longtemps sourd aux cris du peuple, est sorti de sa réserve pour tenter d’apporter des éléments de réponses. Lesquels éléments, estime le quotidien Le Nouveau réveil dans sa parution de ce mercredi 21 juillet 2021 sont dignes de moqueries.

Le ministre du Commerce, Souleymane Diarrassouba, soutient en effet que « les prix de ces produits affichés sur les réseaux sociaux semblent exagérés et ne cadrent pas avec la réalité. ». Pour le confrère Le Nouveau réveil, les prix affichés sur les réseaux sociaux sont réels. «

 Il suffisait justement de faire une enquête réaliste sur le marché pour comprendre la douleur des populations parce que justement aucun de ces prix n’est respecté. Parce que le maintien de la baguette de pain à 150 francs CFA n’est rien face au prix de la viande, du riz et des autres denrées à forte consommation. C’est un vrai déni de la réalité comme si on était vraiment coupé de celle-ci ou une expression d’impuissance réelle du gouvernement face aux complaintes des Ivoiriens de plus en plus grandissantes.», martèle Le Nouveau réveil qui évoque que le gouvernement est en panne de solutions.

L’actualité, c’est aussi, la rencontre circonstancielle chargée d’émotions, le samedi 16 juillet 2021, entre le Président Laurent Gbagbo et plusieurs personnalités politiques du pays, dont des Ministres d’Alassane Ouattara, à la Cathédrale Saint Paul du Plateau, à l’occasion d’une messe d’action de grâce du jubilé d’or du Cardinal Jean Pierre Kutwa.

L’archevêque d’Abidjan célébrait les 50 ans de sa vie sacerdotale. Un évènement qui a rassemblé, autour de lui, sous le dôme de la Cathédrale Saint Paul, l’élite politique ivoirienne. Le président Laurent Gbagbo a frappé les esprits, par un geste sympathique dont le symbolisme aura, en n’en point douter, son pesant d’or dans la décrispation des consciences en Côte d’Ivoire.

Le président Laurent Gbagbo s’est ainsi levé de son siège, à la fin de la messe, pour aller saluer le Ministre de la Promotion des sports et du développement de l’économie sportive, Danho Paulin Claude, représentant le Président de la République Alassane Ouattara. Il s’est également dirigé vers Myss Belmonde Dogo, Ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté, à qui il a fait la politesse. Il a aussi salué, le SE Maurice Kakou Guikahué, (représentant le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié), Le Général Gaston Ouassenan Koné, les Maires Aby Raoul, Ehouo Jacques, Akossi Bendjo. Pour le quotidien Le Temps, cette action du président Laurent Gbagbo est une leçon d’humilité qu’il donne à la classe politique ivoirienne.

 

Maxime KOUADIO