Côte d’Ivoire : Bédié et l’ex-Cnt ont chaud aujourd’hui, Ouattara en colère, des ministres menacés

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-bedie-et-l-ex-cnt-ont-chaud-aujourd-hui-ouattara-en-colere-des-ministres-menaces Henri Konan Bédié et l’ex-Cnt ont fait couler beaucoup d’encre, ce lundi.
Revue de presse

Les tabloïds ivoiriens ont fait écho, ce lundi 27 décembre 2021, de la conférence de presse du procureur Adou Richard prévue sur les violences lors de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. D’autres médias ont révélé des confidences sur une supposée colère du chef de l’Etat Alassane Ouattara. Certains ministres du gouvernement ivoirien ont, pour leur part, été annoncés sur la sellette.

Le procureur Adou Richard fera, sauf changement de dernières minutes, un point face à la presse sur les violences qui ont eu lieu lors de l’élection présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire.

Bédié et l’ex-Cnt ont chaud

 

Sur cette question, le journal Le Jour Plus a estimé qu’Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) et l’ancien Conseil national de transition (Cnt) « ont chaud ».

Le quotidien est revenu sur les événements de la désobéissance civile d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire. À sa grande Une Le Jour Plus a barré : « Désobéissance civile d’octobre 2020 : Bédié et l’ex-Cnt ont chaud, aujourd’hui ».

 

Le confrère de L’inter de son côté, a fait une précision. « Adou Richard, procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, n’a pas encore fini avec les procédures. Ce lundi 27 décembre 2021, à 14h30 précises, à la salle des pas perdus dans l’enceinte du palais de justice à Abidjan-Plateau, il animera une conférence de presse relativement à la présentation du rapport de l’Unité spéciale d’enquête (Use) », a rapporté le journal.

Remaniement ministériel en vue

D’autres quotidiens locaux ont, eux, jeté un regard sur une supposée colère du président de la République Alassane Ouattara. Le journal Soir info a annoncé des confidences sur la colère d’Alassane Ouattara. Il a également mentionné un « remaniement ministériel ».

Selon le quotidien, plusieurs ministres du gouvernement Patrick Achi seraient en difficulté. « Un remaniement ministériel est annoncé en Côte d’Ivoire pour le début de l’année 2022. Le président de le République, Alassane Ouattara, n’est pas content de la performance de certains ministres du gouvernement Patrick Achi 1 et veut revoir les choses », a dévoilé le confrère dans ces colonnes, ce lundi.

« De graves soupçons de détournement de deniers publics pèsent sur plusieurs ministres. Et des vérifications dans les comptes de ces entités ont été faites ».

Le journal ajoute que « de graves soupçons de détournement de deniers publics pèsent sur plusieurs ministres. Et des vérifications dans les comptes de ces entités ont été faites ».

Des sources bien introduites ont, quant à elles, confié que de « gros trous à hauteur de milliards de francs Cfa ont été découverts », dans la gestion de quelque « ministres clés et bien en vue ». Soir info souligne que cette situation a suscité « une colère noire » d’Alassane Ouattara, d’où une volonté de « se séparer de certains collaborateurs au gouvernement ».

Le journal rappelle que « tout a commencé par des audits dans des sociétés d’Etat ». En grand à sa première page, il a titré : « Remaniement ministériel annoncé : De nouvelles confidences sur les raisons de la colère de Ouattara, des ministres en difficulté ».

Eddy BIBI

Vidéo