Côte d’Ivoire : PPA-CI, la guerre fait rage, voici celui que Ouattara compte placer à la tête du parlement

Publié le
cote-d-ivoire-ppa-ci-la-guerre-fait-rage-voici-celui-que-ouattara-compte-placer-a-la-tete-du-parlement Une guerre de positionnement est observée au PPA-CI et au RHDP (PhDr).
Revue de presse

La situation au PPA-CI est brulante en témoigne la presse ivoirienne qui dévoile aussi, ce mercredi 18 mai 2022, le choix d’Alassane Ouattara pour qui va remplacera le défunt Pan.

Le feu brule dans la demeure de Laurent Gbagbo. Chacun cherche une posture lui permettant de bénéficier de la part la plus viandée du parti. La création du PPA-CI a encore engendré d’offre affres dans la vie de l’ancien président de la République.

Au revoir, Laurent Gbagbo

Après l’annulation des élections et la nomination des responsables de la jeunesse et des femmes de son parti, Laurent Gbagbo n’a pas encore fini avec les tensions. Alors que les élections locales, arrivent à grand pas, tout le monde ne marche pas sur le même pied.

Qui veut tourner (encore) la page Laurent Gbagbo ?

« Sept mois après la création du parti de Gbagbo/ PPA-CI : la guerre des clans fait rage ! » annonce Le patriote dans sa parution. Il met à nu une certaine vérité, par la suite. Mais sous forme d’interrogation. « Qui veut tourner (encore) la page Laurent Gbagbo ? » a-t-il écrit de manière rhétorique.

Dans la même veine, notre voie met en lumière ce qui se passe dans la maison du PPA-CI. Il dévoile les cachoteries des dirigeants du parti. « Intrigues, guerre de positionnement, batailles de clans…/PPA-CI : la vérité qu’on veut cacher aux militants.

Le remplaçant d’Amadou Soumahoro

La vie au Rhdp revêt quelques similitudes à celle du PPA-CI. Un positionnement à la tête du parlement est en train de mettre en ébullition le parti au pouvoir. Tous s’interrogent sur le potentiel successeur d’Amadou Soumahoro.  

En effet le 7 mai 2022, Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale décédait. Avant sa mort, le député d’Agboville, Adama Bictogo assurait l’intérim. Aujourd’hui, plusieurs se demandent comment se fera l’élection du nouveau Pan.

Mais, d’après Le panafricain, Alassane Ouattara aurait déjà fait son choix. « Election à l’Assemblée nationale : voici celui que Ouattara compte ‘’placer’’ à la tête du parlement » révèle confrère.

 Il situe dans les colonnes du journal, que l’intérimaire pourrait être confirmé à son poste après cette élection de formalité. Souhait d’Alassane Ouattara.