Côte d'Ivoire

A peine libérée, Pulchérie Gbalet se vide - 3 églises brûlées lors d’un conflit entre des jeunes et des religieux

Publié le Modifié le
a-peine-liberee-pulcherie-gbalet-se-vide-3-eglises-brulees-lors-d-un-conflit-entre-des-jeunes-et-des-religieux
Revue de presse

La revue de presse de ce vendredi 5 août 2022 s’attèlera sur l’interview de Pulchérie Gbalet, de la situation des 49 militaires ivoiriens en détention au Mali, un conflit entre des jeunes et des communautés religieuses etc.

De retour du Mali, la présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) Pulchérie Édith Gbalet a été interpellée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Port-Bouët. À peine relâchée, le leader de la société civile ivoirienne a accordé une interview au confrère du "Nouveau Réveil".

Pulchérie Gbalet parle de son audition à la préfecture de Police

« J’ai été auditionnée en présence du préfet de police. On m’a demandé les raisons de ma présence au Mali. Je leur ai dit que j’étais fatiguée et que j’ai décidé d’aller me reposer là-bas. On m’a demandé pourquoi maintenant ? J’ai répondu que c’est maintenant que je suis fatiguée. On me demande qui m’a invitée ? J’ai dit qu’il s’appelle Sidi Al Moctar, on me dit que c’est un nom de djihadiste. J’ai dit, moi, ce que je sais, c’est que c’est un homme de la société civile » a confié Pulchérie Gbalet après son audition à la préfecture de police.

Le processus de libération des militaires ivoiriens au Mali peut être long 

Le "Nouveau Réveil" a par ailleurs consacré sa co-une au président du Sénat Ahoussou Jeannot Kouadio qui s’est prononcé sur la rencontre Ouattara Bédié et Gbagbo. Selon lui, « Le dialogue entre les trois renforcera la réconciliation ». Sur le plan éducatif, ce journal fait une part belle à plus de 300 enseignants contractuels qui sont « encore dans la rue ». Ces derniers lancent un appel au gouvernement afin qu’une solution soit trouvée. Tout semblerait se compliqué pour  les 49 militaires ivoiriens au Mali à en croire toujours le journal Le Panafricain. En fait, ce confrère, souligne le pessimisme du gouvernement ivoirien dans le traitement de ce dossier. « Le processus de libération peut être long » a mentionné ce journal. Sur la question, le journal Le Patriote se veut rassurant. « Ils ont le moral au beau fixe » lit-on à la Une de ce confrère.

Le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion Nationale Kouadio Konan Bertin alias KKB a confié une interview au quotidien "Fraternité Matin". « Lais le chemin parcouru sous l’autorité du Président de la République est impressionnant. (...) le ciel s’est dégagé sur nos têtes » a-t-il déclaré.

Trois temples incendiés au centre-nord de la Côte d'Ivoire selon l'AIP

L’Agence Ivoirienne de Presse (AIP) a écrit qu’un affrontement entre des guides religieux et les jeunes du village de Golipla dans la sous-préfecture de Kounahiri dans la région de Mankono. « Les temples ont été brûlés parce qu’on a battu les tambours pendant la semaine initiatique. Pourtant nous avons accepté de déplacer les temples hors du village pour être libres d’adorer à tout instant comme il nous l’ont demandé l’an dernier » a affirmé un responsable d'une église joint par l'AIP.