Lutte contre les médicaments de la rue: Le ministre Thérèse Yoman veut frapper fort


04/05/2012
Des plaquettes de médicament
Les vendeuses de médicaments de la rue ainsi que ceux qui les ravitaillent, auront bientôt le sommeil troublé.

C’est ce qui ressort de la séance de travail, tenue le mercredi dernier, entre le ministre de la Santé et de la lutte contre le SIDA, le Pr Thérèse N’dri Yoman et les Ordres de pharmaciens et de médecins de Côte d’Ivoire. Cette rencontre a permis à Mme le ministre et à ses hôtes du jour de passer en revue les différents maux qui minent le secteur de la santé dans notre pays. Ainsi, le Pr N’dri Yoman a attiré l’attention de ses visiteurs sur 2 cas graves de dysfonctionnements au sein de leurs différentes corporations. Elle a révélé les cas de rackets permanents et de détournements massifs de médicaments dans les hôpitaux.

Sur un ton martial, Mme le ministre a fait savoir aux pharmaciens et aux médecins que ces 2 grosses plaies qui minent leurs différents secteurs doivent absolument disparaître. «Il faut faire quelque chose pour mettre fin à cette situation qui perdure», a martelé le premier responsable de la Santé. Au nom des pharmaciens de Côte d’Ivoire, le Dr Parfait Kouassi a regretté cette situation et préconisé que des mesures énergiques soient prises à l’encontre de ceux qui s’adonnent à ce genre de pratique. L’Ordre national des médecins, par la voix de son président Aka Florent, a abondé dans le même sens. Il a lui aussi proposé que des sanctions proportionnelles soient infligées aux médecins, infirmiers et autres sages-femmes qui se seraient rendus coupables de telles forfaitures. Il a en outre déploré que des médecins qui ne sont pas membres de l’Ordre soient admis à exercer en toute impunité. Pour sa part, le Dr Parfait Kouassi a également souligné que sur 553 pharmaciens existants en Côte d’Ivoire, seul 108 sont inscrits à l’Ordre des pharmaciens.

Ces 2 personnalités ont donc souhaité l’intervention de Mme le ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA afin de mettre fin à ces graves irrégularités. Prenant la parole à cet effet, le Pr Thérèse N’dri Yoman a rassuré ses hôtes du jour quant aux mesures radicales qui seront bientôt prises dans l’optique d’apporter des solutions idoines à ces préoccupations. Abordant le chapitre des médicaments de la rue, Mme le ministre a laissé entrevoir sa détermination et son engagement à mettre fin à cette situation. «Le mois de juin 2012 sera consacré à lutte contre les médicaments de la rue. Nous allons identifier les différentes sources d’approvisionnement par officine et prendre les toutes les mesures nécessaires», a-t-elle asséné avant d’annoncer la mise sur pied d’une plate-forme de travail avec les médecins et les pharmaciens dont le point focal sera le Directeur de cabinet, M. Amonkou Antoine. Notons qu’à cette séance de travail, Mme le ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA était assistée de son Directeur de cabinet adjoint, M. Denoman Jean, de son Inspecteur général, M. Brou Emmanuel, et de son conseiller technique, le Dr Brédé.

JMK (Source: Service communication et Relations Publiques du MSLS)

JMK Ahoussou

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

Videodrome