Côte d’Ivoire/ Lutte contre le paludisme : La Chine équipe le laboratoire de recherche à hauteur de 180 millions de Francs Cfa

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-lutte-contre-le-paludisme-la-chine-equipe-le-laboratoire-de-recherche-a-hauteur-de-180-millions-de-francs-cfa Le centre de recherche et de lutte contre le paludisme d'Abidjan est un don de la Chine
Santé

Dix (10) ans après sa création, le centre de recherche et de lutte contre le paludisme d’Abidjan vient d’être réhabilité et équipé par la République populaire de Chine. À cette occasion, l’Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, SEM WAN Li et le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le docteur Aka Aouélé, ont procédé à la signature de l’Acte de Remise-Réception du don en matériel et en équipement de laboratoire. Ladite cérémonie s’est tenue au sein de l’Institut National de santé Publique (INSP) le mardi 11 février 2020.


Le gouvernement chinois a équipé le centre de recherche et de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire. Cette structure, basée au sein de l’Institut National de Santé Publique (INSP) a reçu des mains de l’Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, SEM WAN Li, un don de matériels et d'équipements de laboratoire et de bureau d’une valeur de 180 millions de Francs Cfa, . Une manière pour ce gouvernement de renforcer les liens d’amitié et de montrer son attachement à la Côte d’Ivoire. « Le gouvernement chinois a toujours considéré la santé et la médecine comme un domaine important de la coopération bilatérale sino-ivoirienne », a déclaré l’Ambassadeur, tout en espérant que ce don contribuera à la prévention, au contrôle et à l’amélioration de la santé des populations ivoiriennes face au paludisme.

Signant l’acte de remise-réception du don, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le docteur Aka Aouélé a indiqué que l’action posé par la Chine est une opportunité pour renforcer le combat contre cette pandémie en Côte d’Ivoire. Car dira-t-il, "désormais, les stratégies de lutte contre le paludisme incluront le volet recherche pour une meilleure potentialisation des indicateurs du processus et des résultats''. Aussi a-t-il soutenu que ce don permettra à ce centre de répondre pleinement à ses triples missions qui sont entre autres la recherche, le renforcement des capacités des agents de santé, et l’appui au secteur de la lutte contre le paludisme.

En outre, il a indiqué qu’en Côte d’Ivoire 33% des motifs de consultations concerne le paludisme et, l’objectif du gouvernement ivoirien est d’atteindre l’élimination du paludisme d’ici 2030.

Notons qu’à cette cérémonie d’ouverture officielle du centre de recherche lié au paludisme, Dr Aka Aouélé en a profité pour apporter la compassion de l’Etat ivoirien au peuple chinois qui traverse un moment très difficile avec l’avènement du coronavirus. Quant au Pr Kouassi Dinar, Directeur général de l’Insp, il a donné la garantie que ces équipements seront utilisés à bon escient.

Mélèdje Tresore