Réquisitionnés par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre le Coronavirus:  Voici ce qui se passe à Ibis Plateau et Marcory

Santé
Publié le Source : Soir info
requisitionnes-par-le-gouvernement-dans-le-cadre-de-la-riposte-contre-le-coronavirus-voici-ce-qui-se-passe-a-ibis-plateau-et-marcory Une vue de l’un des hôtels réquisitionnés

La riposte contre le coronavirus en Côte d’Ivoire a enregistré de nouvelles donnes. Celles de mettre en quarantaine les personnes ayant été en contact avec les malades de la Covid-19. Pour la mise en application de cette mesure, deux grandes structures hôtelières, à savoir : Ibis Plateau et Ibis Marcory ont été réquisitionnées par le gouvernement ivoirien. Après la prise de cette décision, les responsables de ces deux (2) hôtels à quatre (4) étoiles s’organisent pour la mise en quarantaine de ces cas contacts.

Bien avant qu’ils rendent officielles les dispositions administratives, sécuritaires et d’accueil, nous nous sommes plongée hier, mardi 21 avril 2020, dans l’atmosphère qui prévaut dans ces établissements hôteliers. Retenons tout de suite que l’environnement n’est plus le même, depuis que le gouvernement a décidé de fermer les établissements hôteliers, dans le cadre de la riposte contre le coronavirus en Côte d’Ivoire. Les trois (3) voies menant à Ibis Plateau ne sont plus encombrées comme par le passé, en ce jour ordinaire du mardi 21 avril 2020.

La circulation est très fluide sur ces ruelles, à l’image des autres rues de la commune du Plateau, la cité des affaires. Les parkings, autrefois surchargés, où des automobilistes étaient contraints de garer à quelques mètres du réceptif hôtelier, étaient clairsemés. Seuls quelques véhicules y sont stationnés. L’ambiance qui prévaut à cet endroit est morose. Le vacarme orchestré par des groupes de ‘’Wôwô’’(percussionnistes Ndlr) et des mendiants, dans l’optique de racketter des personnalités ou des célébrités, est mis en veilleuse. Ibis Plateau baigne dans un silence de cimetière. Ses grands et petits portails sont hermétiquement fermés. Les grilles de protection de la bâtisse sont baissées. Un groupe de vigiles qu’on aperçoit à travers les grilles, nous laisse entendre que la structure hôtelière est fermée.

Depuis la décision du gouvernement, dit l’un d’entre eux, les responsables de l’hôtel se sont exécutés. « Tous les clients ont été priés de remettre les clés des chambres, et les réservations ont été annulées », a-t-il confié par la suite. L’atmosphère qui règne à Ibis Plateau,lieu prisé par la haute société ivoirienne, les touristes, les organisateurs d’évènementiels… est glaciale. A l’exception de la grande bâtisse dont les nouvelles couleurs, depuis sa dernière réhabilitation, dégagent un peu de chaleur. Idem à Ibis Marcory. Dans cet endroit situé sur le boulevard Valery Giscard D’Estaing, l’atmosphère est aussi ‘’fade’’ que celle de son ‘’binôme’’ du Plateau. Ici, tout est fermé comme à la cité des affaires d’Abidjan.

Des vigiles commis à la sécurité des lieux font savoir que l’hôtel a baissé pavillon et que les agents n’y viennent plus. Et ce, depuis la mesure prise par le gouvernement de fermer les hôtels. A Ibis Marcory également, l’ambiance a pris du plomb dans l’aile. L’atmosphère est atrabilaire et le décor est terne. Les vas et viens des clients, qui rythmaient la cadence de cette structure hôtelière à quatre (4) étoiles sont un lointain souvenir. Les parkings intérieurs, qu’on aperçoit depuis les grilles, ne contiennent que deux véhicules. Ceux de l’extérieur sont occupés par quelques véhicules et des taxis compteurs prestataires de l’hôtel. Certains chauffeurs désarçonnés par la situation, se reposent à l’ombre des arbres. D’autres, assis sur des bancs, ont le regard bilieux. Ils se demandent sûrement à quand le début de la nouvelle activité de la structure hôtelière. De fait, c’est le jeudi 16 avril 2020, que le Dr Eugène Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l’hygiène publique, a déclaré :

« Le gouvernement vient d'obtenir les hôtels Ibis Marcory et Plateau, pour renforcer les sites d'accueil, dans le cadre de la Covid-19 ». Par cet acte, le gouvernement ivoirien a saisi les deux (2) réceptifs hôteliers du Groupe Accor. Ces établissements hôteliers, comme cela a été abondamment dit dans la presse et sur les réseaux sociaux, seront utilisés pour la mise en quarantaine des cas contacts (Ceux qui ont été en contact direct avec des malades). Il est aussi de plus en plus question d’y confiner des personnes. Selon des sources bien introduites, la charge financière que va engendrer cette décision sera prise en compte par le gouvernement ivoirien. Qui, à travers sa décision, de réquisitionner Ibis Plateau et Marcory, veut freiner la propagation de la Covid-19 en Côte d’Ivoire. Il faut dire que d’un(1) cas le 11 mars 2020, la Côte d’Ivoire a enregistré, à la date du lundi 20 avril 2020, 879 cas confirmés, pour 287 personnes guéries et 10 décès.

 

Elysée YAO