Côte d’Ivoire / Révélations sur les Avc : Voici les deux types, pourquoi les femmes en meurent plus

Santé
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-revelations-sur-les-avc-voici-les-deux-types-pourquoi-les-femmes-en-meurent-plus L’Ong lutte pour réduire considérablement le nombre de nouvelles victimes.

L’Ong Avc espoir organisera la 2e édition des Journées nationales de lutte contre les Avc (Jnl-Avc 2021), les vendredi 29 et samedi 30 octobre 2021, à l’espace Latrille Events situé à Abidjan-Cocody les II-Plateaux. En prélude à cet important événement qui se tiendra sur le thème : « Les défis du travailleur victime d’Avc », une conférence de presse a eu lieu au siège de l’Ong Avc espoir, jeudi 07 octobre 2021 à Cocody Riviera golf. Au cours de ladite conférence, des révélations ont été faites sur les Avc en Côte d’Ivoire.

Dr. Omer Kassi, Vice-président de l’Ong, a expliqué qu’il y a deux types d’Avc. Le premier est l’Avc ischémique, le plus fréquent, causé par la réduction drastique ou l'arrêt du débit sanguin vers le cerveau par un blocage dans une artère cérébrale. Le second est l’Avc hémorragique qui survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue par un vaisseau sanguin rompu.

"Quand une femme fait un Avc, c’est plus grave"

Le spécialiste a attiré l’attention sur le fait que les femmes résistent moins aux Avc. Dr. Omer Kassi a parlé des signes d’alerte de l’Avc, dont des déformations du visage et de la bouche, la perte de l’usage d’un membre, des déficits moteurs, et des troubles du langage. « Quand une femme fait un Avc, c’est plus grave. Et elle en meurt. L’Avc est la première cause de mortalité chez la femme », a-t-il tiré la sonnette d’alarme.

En Côte d’Ivoire, Selon lui, les Avc représentent la première cause d’hospitalisation dans les services de neurologie. Dr. Omer Kassi a révélé que dans ces services de neurologies du pays, il y a plus de cas d’Avc que les autres pathologies, avec plus de 14 000 cas par an.

Facteurs de risques

Le Vice-président de l’Ong a évoqué les facteurs de risques de l’Avc, qui sont entre autres, l’abus de l’alcool, de la cigarette, l’hypertension et le diabète. « L’Avc est un problème de santé publique. C’est la course contre la montre. Plus on dure pour aller à l’hôpital, et il y a de fortes chances qu’on ne récupère pas. L’Avc est un accident. Il n’y a même plus de tranche d’âge (tout le monde peut être touché, ndlr », a-t-il dit.

Pour sa part, la présidente de l’Ong Avc espoir, Chantal-Benelde Gnahouo, a indiqué que les populations les plus exposées aux Accidents vasculaires cérébraux (Avc) sont les travailleurs, d’où le choix du thème des Jnl Avc 2021. Elle a confié qu’elle-même a déjà été victime d’un Avc mais a réussi à s’en sortir.

Le second Avc peut être fatal

Chantal-Benelde Gnahouo a fait savoir que si une personne a déjà été victime d’Avc, le prochain Avc peut lui être fatal. Elle a fait comprendre qu’un Avc peut causer une perte de mémoire définitive. « Quand vous faites un Avc, vous ne pouvez plus récupérer votre vie passée. C’est une maladie d’une extrême gravité. Nul ne pouvant se prévaloir de ce qu’il ne fera jamais un Avc, il est bon de s’informer régulièrement sur cet accident qui fait d’énormes dégâts dans les familles, dans la société », a interpellé Chantal-Benelde Gnahouo.

Chantal-Benelde Gnahouo a fait remarquer qu’en général dans les familles, c’est le pourvoyeur de ressources financières et matérielles qui en est victime. Ce qui impacte toute la famille.

Une marche pour la sensibilisation

L’objectif de ces Jnl Avc 2021 est de contribuer au renforcement et à une meilleure structuration de la prévention des Avc dans le milieu du travail. Cette édition aura deux innovations majeures, à savoir une marche pour la sensibilisation prévue le 29 octobre et l’installation d’un centre de dépistage de la Covid 19.

Des conférences, des séances de dépistages, des panels, et des ateliers thématiques de renforcement des capacités des médecins sur la prise en charge des facteurs de risque des Avc sont aussi prévus. Plus de 2000 participants, notamment des travailleurs en bonne santé et d’autres rescapés d’Avc sont attendus.

Notons que la marraine des Jnl-Avc 2021, Sonia Boguifo, a exhorté les uns et les autres sur les risques d’Avc. L’événement aura lieu sous le parrainage du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, et sous la présidence de la présidente de la Coalition des entreprises de Côte d’Ivoire (Ceci) contre le sida, la tuberculose, le paludisme et le cancer, Martine Coffi-Studer.

 

Eddy BIBI