Octobre rose : La population féminine de 20 ans et plus invitée à se faire dépister gratuitement contre le cancer de sein au CNRAO

Santé
Publié le Source : Linfodrome
octobre-rose-la-population-feminine-de-20-ans-et-plus-invitee-a-se-faire-depister-gratuitement-contre-le-cancer-de-sein-au-cnrao Prof. Didi Kouko Coulibaly Judith, cancérologue et directrice du CNRAO.

La sensibilisation contre le cancer, notamment le cancer de sein se poursuit au Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO) d’Abidjan-Cocody. Débutée début octobre, cette campagne de sensibilisation prendra fin le 30 octobre prochain.

Au menu de cette sensibilisation qui se veut pragmatique, le dépistage gratuit contre le cancer de sein. De la première semaine du mois d’octobre au 15 octobre 2021, ce sont plus de 500 personnes qui ont été dépistés au CNRAO. Un chiffre en deçà des attentes au regard de l’ampleur de la maladie. Dans le but d’amener plus de femmes à prendre part à cette activité, le CNRAO a organisé le samedi 16 octobre 2021, une journée spéciale de sensibilisation. A la mi-journée, on dénombrait 265 personnes ayant pris part au dépistage contre le cancer de sein. Dans cet hôpital, toutes les consultations du 1er octobre 2021 au 30 octobre 2021 pour problème au sein sont gratuits en lieu et place de 8.000 francs CFA. De plus, l’hôpital a un partenariat avec le CHU d’Angré qui permet à toutes les personnes dont la mammographie est nécessaire dans le cadre de la consultation de la faire au coût de 2.000 francs CFA en lieu et place de 25.000 francs CFA. Selon Prof. Didi Kouko Coulibaly Judith, cancérologue et directrice du CNRAO, ces facilités ont été mises en place par le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle pour permettre à toutes les femmes d’avoir accès au dépistage. « Le dépistage permet de détecter la maladie au plus tôt pour la traiter. C’est pourquoi des facilités ont été faites ici durant tout le mois d’octobre rose pour que toutes les personnes qui viennent pour une consultation ne paient rien. Pour les personnes chez qui un cancer aura été découvert au cours du mois d’octobre rose, le ministère de la Santé, en plus de la gratuité de la consultation et d’avoir facilité l’accès à la mammographie, a réduit tous les coûts de radiothérapie et chimiothérapie de cancer de sein. », a indiqué la première responsable du CNRAO. Prof. Didi Kouko Coulibaly Judith, demeure persuadée que le cancer de sein peut se guérir en Côte d’Ivoire. Pour y arriver, elle invite les femmes de plus de 20 ans à se rendre dans son centre pour le dépistage. « Il est démontré aujourd’hui que quand quelqu’un ne sent rien et qu’il vient à l’hôpital pour faire un contrôle et qu’on découvre un cancer du sein, alors qu’on ne sent rien, c’est suffisamment petit pour qu’on en guérisse totalement et garder ses deux seins. On peut traiter la personne, la guérir et elle garde ses deux seins. L’ablation du sein n’est pas obligatoire. », a-t-elle rassurée. Expliquant que le dépistage du cancer du sein se fait en trois étapes. « A partir de 20 ans, il faut que la femme examine elle-même ses seins tous les mois 5 à 6 jours après à la fin des règles. Pour celles qui sont ménopausées, elles doivent choisir une date dans le mois et essayer de respecter la période. La deuxième chose, à partir de 20 ans, il faut se faire examiner les seins par un médecin au moins une fois par an. Sinon deux fois. La troisième chose, c’est qu’à partir de 45 ans, à ces choses, il faut ajouter la mammographie tous les 2 à 3 ans. », a fait savoir la cancérologue. Pour permettre aux nombreuses femmes qui se rendent dans le centre de se faire dépister aussi rapidement, 24 box de consultations ont été ouverts, a indiqué Dr Akaffou Henri-Jacques, oncologue au CNRAO et président du comité d’organisation des séances de dépistage. « Les consultations sont fluides. », a-t- il rassuré.

PK