Santé en Côte d’Ivoire

Covid-19: Le port du masque n’est plus obligatoire, ce qui a été décidé pour les voyageurs

Publié le
covid-19-le-port-du-masque-n-est-plus-obligatoire-ce-qui-a-ete-decide-pour-les-voyageurs Le port du masque n'est plus obligatoire en Côte d'Ivoire, sauf...
Santé

Le port du masque n’est plus obligatoire en Côte d’Ivoire sauf dans les endroits clos et lors des grands rassemblements. C’est ce qu’a décidé le Conseil national de sécurité qui s’est réuni ce jeudi 24 mars 2022.


Le masque n’est plus obligatoire

Le port du masque n’est plus obligatoire en Côte d’Ivoire sauf dans les endroits clos et lors des grands rassemblements. Une mesure d’allègement décidée par le Conseil national de sécurité. Qui a motivé sa décision «au regard de la faible circulation du virus de la covid-19 et de l’absence d’apparition de nouveaux variants, observées dans notre pays à ce jour».

Les voyageurs à destination de la Côte d’Ivoire présentant la preuve d’une vaccination complète seront dispensés de tests Pcr

Cette mesure n’est pas la seule. Le Conseil national de sécurité a également fait savoir que les voyageurs à destination de la Côte d’Ivoire présentant la preuve d’une vaccination complète seront dispensés de tests Pcr.

Mieux, les participants aux cérémonies et spectacles présentant la preuve d’une vaccination complète seront dispensés de tests antigéniques.

Par ailleurs, le président de la République, Alassane Ouattara s’est félicité des résultats remarquables atteints dans le cadre de la lutte contre la covid-19 en Côte d’Ivoire.

En effet, un rapport du ministre de la santé, de l’hygiène publique et la couverture maladie universelle souligne que les nouveaux cas enregistrés dans le pays connaissent une baisse significative depuis le début de l’année.

De 314 cas en janvier, la Côte d’Ivoire a enregistré 28 en février et 9 au 23 mars. «Le taux de positivité qui était de 7,2 % en janvier est actuellement à moins de 1%, bien en dessous du seuil d’alerte qui est de 5%.

Le taux d’occupation des lits dédiés à l’hospitalisation est passé de 30% en janvier 2022 à près de 2% actuellement avec 5 lits occupés sur une capacité de 237. Le taux de guérison est d’environ 99%», indique le communiqué.

Qui ajoute que le taux de décès connaît également une baisse considérable avec 71 décès enregistrés en janvier 2022, 8 en février et 3 sur la période du 1er au 23 mars.

«Ainsi notre pays enregistre à ce jour un taux de létalité de 0,97%, l’un des plus faibles de la sous région», note le communiqué du conseil national de sécurité.