Drépanocytose : Près de 14% de la population ivoirienne touchée, Professionnels et organisations, interpellent

Publié le Modifié le
drepanocytose-pres-de-14-de-la-population-ivoirienne-touchee-professionnels-et-organisations-interpellent Le Rotaract Club Abidjan Excelsior a organisé une campagne de dépistage des enfants drépanocitaires
Santé

Le Rotaract Club Abidjan Excelsior  a organisé samedi 18 juin 2022, à Grand Bassam, une journée récréative en faveur des enfants drépanocytaires du centre Saint Jean De Dieu.

Une journée récréative a été organisée samedi 18 juin 2022 en faveur des enfants drépanocytaires, en prélude à la célébration de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose prévu dimanche 19 juin 2022.  A l’initiative de cet événement, le Rotaract club Abidjan Excelsior, en collaboration avec le Centre St Jean de Dieu et la fondation Lya. Séance de dépistages gratuits, sensibilisation et conférences ont meublé cette journée récréative qui a eu lieu à l’espace Carrefour jeunesse de la ville de Grand Bassam. Selon les organisateurs, ce sont 230 enfants aui ont été ďépistés.

Sensibilisation


Pour Jocelyne Djué,  présidente du Rotaract club Abidjan Excelsior, l’événement avait pour but de sensibiliser les populations de Grand Bassam à prendre conscience de l’existence de  cette maladie que l’on sait dangereuse  et les exhorter  à se faire dépister. «  Nous avons organisé cet événement afin de toucher les populations de Grand Bassam. Les emmener à se faire dépister pour qu’elles connaissent leur statut ». Jocelyne Djué a saisi cette occasion pour  lancer un appel aux autorités gouvernementales afin qu’elles se penchent sur la situation des personnes atteintes de drépanocytose, de leur suivi ainsi que de leur prise en charge.

Avant, Pr Danho Bassindjé, conférencière, a révélé que la drépanocytose, une   maladie héréditaire,  est due à une anomalie de l’hémoglobine. Les symptômes de la maladie se manifestent à travers des douleurs fortes, des anémies, ou encore l’hiter.  La maladie, a indiqué Pr Danho est très prévalente en Côte d’Ivoire revelant qu’elle touche entre 12 et 14 % de la population ivoirienne.  Il est donc important, selon,  de la dépister assez tôt. La conférencière a malheureusement déploré le fait que cette dangereuse maladie qui touche presque tous les organes humains et qui met la vie du malade en danger à chacune de ses crises,  soit assez négligée. Il y a certes quelques initiatives venant de certaines organisations reconnait-elle mais reste convaincue que celles-ci  restent insuffisantes.

Il faut que le programme de lutte et les campagnes de sensibilisation et de prise en charge soient plus agressifs

 «  Il faut que le programme de lutte et les campagnes de sensibilisation et de prise en charge soient plus agressifs », a-t-elle recommandé, précisant qu’un dépistage assez tôt de la maladie peut controbuer à lla faire reculer. Marraine de cette action d'intérêt publique, Mme Linda Aliali Ehui, Juriste et porteuse de la maladie à lancé un message d’espoir. « On peut vivre longtemps grâce à une bonne prise en charge de la maladie . Je veux donner cet espoir à tous les parents des enfants drépanocytaires qu’on peut vivre avec la maladie, s’épanouir et réussir », a-t-elle lancé.  Membre du Rotary club Abidjan, co-organisateur de l'événement, elle a appelé les autorités ivoiriennes à créer des centres spécialisés, consacrés au traitement de la maladie pour une meilleure prise en charge ce qui permettra au patients drépanocytaires de vivre leur vie et aux  parents de souffler.

 « Prendre en charge un parent drépanocytaires n’est pas chose facile », a déclaré Dr Folicoué St Jean de Dieu, président du centre drépanocytaires Saint Jean de Dieu. Avant de lancer un cri de cœur à l’endroit des autorités et des personnes de bonne volonté à l’effet de parrainer les enfants malades du centre pour leur prise en charge. Le Rotaract Club Abidjan  a donné l’exemple en faisant don de matériels médicaux aux enfants atteints de la drépanocytose du centre drépanocytaire St Jean de Dieu. Jocelyne Djué, la présidente n’a pas omis d’exprimer sa reconnaissance aux partenaires qui ont contribué à ses côtés à la réussite de l’ évènement.