Côte d’Ivoire : Les personnels de santé publique en grève de quatre jours, voici ce qu’ils réclament à l’État

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-les-personnels-de-sante-publique-en-greve-de-quatre-jours-voici-ce-qu-ils-reclament-a-l-etat
Santé

Koulaï Valentin, membre d’un syndicat de la santé publique a animé une conférence de presse pour annoncer un arrêt de travailler de 4 jours qui débute le 26 juillet 2022, renouvelables.

Koulaï Mangni Valentin, leader du Mouvement des Agents pour un Système de Santé Performant (MASSIP) a animé une conférence de presse ce 26 juillet à Abidjan pour annoncer une grève pour exiger de l’État de Côte d’Ivoire de meilleures conditions de vie et de travail. Selon lui, cet arrêt de travail est une manière de dénoncer le dysfonctionnement au sein du comité de dialogue sociale du ministère de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle.

Les autres raisons de la grève

« Nous avons voulu organiser cette conférence de presse pour informer l’opinion nationale et internationale sur le pourquoi de cet arrêt de travail. Le ministre de la Santé avait plaidé en décembre 2021 que nous lui donnions 6 mois de trêve sociale et au terme des 6 mois, rien n’a évolué dans le système de santé »

Le paiement sans délai des trois mois de soldes de tous les comptes de prime COVID-19

Selon M. Koulaï, la faitière réclame le paiement intégral de six (6) mois d’arriéré de prime COVID-19 aux agents affectés en juin 2021, le paiement sans délai des trois mois de soldes de tous les comptes de prime COVID-19 accordés aux agents de santé interministériel, ainsi que la libération, sans délai, de tous les camarades "abusivement" incarcérés à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan. Le conférencier a fait observer que l’Institut National de Formation Sociale (INFS) a changé de statut. « Nous aussi, nous voulons que le décret portant réforme des statuts de l’INFAS et l’application du système Licence Masters et Doctorat (LMD) soit signé » a ajouté le conférencier.

Pour finir, Oulaï Valentin a lancé un appel à ses « camarades » à observer scrupuleusement ce mot d’ordre de grève. Toutefois, un service minimum sera observé dans les centres de santé et CHU publics.