Côte d'Ivoire

«Le décret de mise en œuvre de l’obligation d’enrôlement à la CMU prendra effet dans ... » (Ministre de la Santé)

Publié le
le-decret-de-mise-en-oeuvre-de-l-obligation-d-enrolement-a-la-cmu-prendra-effet-dans-ministre-de-la-sante
Santé

Le gouvernement ivoirien a adopté le 28 septembre 2022 un décret instituant l’obligation d’enrôlement à la CMU avant l’établissement d’actes administratifs. Voici le délai accordé aux Ivoiriens pour se mettre en règle.

Au terme du conseil des ministres tenu le 28 septembre 2022, le gouvernement a conditionné la délivrance de certains documents administratifs à l’enrôlement obligatoire à la Couverture Maladie universelle (CMU).

La CMU, un dispositif solidaire, global et intégré

D’emblée, Le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle (MSHPCMU) Pierre N’gou Dimba a soutenu que la CMU constitue l’épicentre du programme du gouvernement « La Côte d’Ivoire solidaire » et qui ambitionne de bâtir, autour de ce dispositif, un système de santé robuste destiné à prendre en charge tous les Ivoiriens et les non Ivoiriens vivant en Côte d’Ivoire. « La CMU est un dispositif solidaire, global et intégré » a-t-il justifié. Quand cette mesure obligatoire de l’enrôlement à la CMU prendra-t-elle effet ?

En vue d’amplifier l’enrôlement des populations, le décret relatif à la mise en œuvre de l’obligation d’enrôlement à la CMU, adopté en Conseil des ministres le 28 septembre 2022, prendra effet dans six (6) mois 

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle (MSHPCMU) Pierre N’gou Dimba a répondu à cette question lors d’une conférence de presse conjointement le 30 septembre 2022 avec Me Adama Kamara, de l’Emploi et de la Protection Sociale. Selon le ministre de la Santé, Pierre N’gou Dimba, les Ivoiriens ont jusqu’à la fin du premier trimestre 2023 pour se conformer à cette règle. « En vue d’amplifier l’enrôlement des populations, le décret relatif à la mise en œuvre de l’obligation d’enrôlement à la CMU, adopté en Conseil des ministres le 28 septembre 2022, prendra effet dans six (6) mois », a-t-il.

Selon lui, l’intérêt de ce décret est d’offrir une nouvelle opportunité aux populations de se faire enrôler gratuitement et d’accroître le nombre des assurés. « L’objectif reste ici de permettre aux citoyens d’avoir droit à des soins de santé de qualité, sans restriction de conditions financières ou sociales » a-t-il ajouté. Lors de son intervention, le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle (MSHPCMU) Pierre N’gou Dimba a insisté sur le fait que le gouvernement entreprendre très bientôt un vaste programme de construction, de réhabilitation et d’équipement des établissements sanitaires en cours dans tout le pays. Cela, précise-t-il, permettra d’élargir le réseau d’offres de soins existant de la CMU à 2 948 établissements sanitaires.