Éradication Covid-19: À moins de 35% de la couverture vaccinale, le gouvernement veut intensifier la vaccination

Publié le
eradication-covid-19-a-moins-de-35-de-la-couverture-vaccinale-le-gouvernement-veut-intensifier-la-vaccination Pierre Dimba, Ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle
Santé

Le gouvernement ivoirien veut renforcer la couverture vaccinale contre la covid-19. Une campagne d’intensification de la vaccination lancée.

Le gouvernement ivoirien qui s'est engagé dans la vaccination de ses populations contre la covid-19 depuis le 1er mars 2020 s'inscrit désormais dans une dynamique d'éradication de cette pandémie sur son sol.
Une opération de campagne d'intensification de la vaccination à Covid-19 couplée du  Programme élargi de Vaccination (Pev) de routine a été lancée ce lundi 03 octobre 2022  par le ministère de santé au cours d'une cérémonie au lycée Mohamed VI dans la commune de Yopougon (Siporex).

Alerte covid

Cette nouvelle campagne se présente comme une phase d'alerte aux populations sur la nécessité de freiner la propagation de la pandémie à Coronavirus à travers un rappel à la sensibilisation, tout en commençant par les établissements du système éducatif de l'enseignement technique. 

Selon l' Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour parvenir à interrompre la chaîne de contamination, il faut que 70% de la population soient vaccinés.

Représentant le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle, Dr Koffi Aka Charles, directeur de cabinet, a fait savoir la nécessité pour les populations à se faire vacciner. << Selon l' Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour parvenir à interrompre la chaîne de contamination, il faut que 70% de la population soient vaccinés. C'est vrai que nous avons administré depuis le 1er mars 2020 près de 19 millions de doses de vaccins contre la Covid-19. Nous avons donc travaillé depuis à améliorer ces données. Mais nous devons reconnaître qu'à trois mois de la fin de l'année, nous sommes à moins de 35 % de couverture vaccinale chez les personnes complètement fracturées>>a-t-il fait savoir.


 Il a par ailleurs traduit ses encouragements à tous les acteurs du système sanitaire à œuvrer efficacement pour l'éradication de cette pandémie.

Accélérer la vaccination

Pour le Docteur Aney Ambroise représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé ( Oms) porte-parole des partenaires techniques financier, cette initiative trouve tout son sens dans le programme de l'Oms à user de ce genre de lucarne pour sensibiliser les populations sur le danger lié au Coronavirus. <<Voici une grande opportunité qui s'offre à nous pour booster la vaccination de routine et continuer de sauver des vies de milliers d'enfants sur toute l'étendue du territoire ivoirien. Aussi, voudrais-je associer ma voix, celle de tous les partenaires, aux voix des enfants de Côte d'Ivoire pour saluer cette initiative (...) Parce qu'être vacciné est un droit pour chaque enfant et une obligation pour chaque parent. Et à ce titre l'Oms et l'ensemble des partenaires continueront d'apporter toujours leurs appuis multiples et multiformes pour le renforcement de la vaccination de routine>>, a-t-il rassuré.


Souleymane Traoré, directeur du centre multisectoriel Mohamed VI de Yopougon, s'est dit heureux du choix porté sur leur établissement pour abriter ce lancement. 
À l'en croire, c'est une véritable alerte pour les premières cibles qui sont les élèves et étudiants en ce début de rentrée scolaire. 
Au terme de la cérémonie l'équipe du ministère de la santé accompagné de quelques collaborateurs et partenaires ont effectué une visite des stands de vaccination pour s'enquérir des actions menées à l'endroit des populations.


Cette cérémonie a rassemblé plusieurs acteurs du système éducatif et des membres du corps sanitaire y compris des chefs religieux associés aux associations résidentes dans la commune de Yopougon. Elle a été marquée par l'administration de vaccin à des élèves et des enfants. Une stratégie en exemple pour donner un message fort aux autres populations et établissements sur toute l'étendue du territoire ivoirien.