Côte d'Ivoire

Lutte contre la malnutrition : le ministre Pierre Dimba en appelle à une synergie d’action

Publié le
lutte-contre-la-malnutrition-le-ministre-pierre-dimba-en-appelle-a-une-synergie-d-action Le ministre de la Santé Pierre Dimba (au centre) à l'ouverture de la réunion des experts
Santé

Le ministre de la Santé, Pierre Dimba, a appelé, ce mardi 6 décembre 2022, à une synergie d’action de tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la malnutrition.

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture universelle, Pierre Dimba, a lancé cet appel, ce mardi 6 décembre 2022, à Abidjan, à l’ouverture de la réunion des experts sur le thème de l’année africaine de la nutrition.

« Il est important de réunir nos forces pour relever les défis en vue d’éliminer la faim, l’insécurité alimentaire et toutes les formes de malnutrition »

« La malnutrition est un problème mondial aux conséquences importantes pour la vie, la santé, la croissance et la productivité économique des individus et des sociétés. Face à ces enjeux, il est important de réunir nos forces pour relever les défis en vue d’éliminer la faim, l’insécurité alimentaire et toutes les formes de malnutrition », a insisté Pierre Dimba.

Pour le ministre de la Santé, cette rencontre de haut niveau sera une occasion de réfléchir sur la qualité nutritionnelle des populations pour leur bien-être. « La question de la résilience en matière de nutrition et de sécurité alimentaire nous interpelle tous », a-t-il souligné.

Et de déplorer qu’en Afrique, 6,5% des enfants de moins de 5 ans ont souffert de la malnutrition en 2020.

Plusieurs initiatives ont été prises pour garantir une nutrition de qualité aux populations

Pierre Dimba, s’est, par ailleurs, félicité de la mise en œuvre de programmes de développement à travers des réformes institutionnelles et de politiques publiques efficaces, avec un accroissement de l’investissement dans le secteur de la nutrition.

Il a rappelé qu’en Côte d’Ivoire, plusieurs initiatives ont été prises pour garantir une nutrition de qualité aux populations. Il s’agit, entre autres, de la mise en place d’un système agroalimentaire efficace pour l’accès à des aliments de qualité, du renforcement du système de santé pour une offre de soin optimale, etc.

Le ministre Pierre Dimba a, pour finir, préconisé une approche multi -sectorielle dans la riposte contre la malnutrition, une accélération des actions devant progresser vers un système durable, un accès équitable aux soins et aux médicaments à un coût abordable, etc.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.