Arriérés; indemnités de logement, de reclassement...

Arriérés : L'Etat doit 1,281 million de F Cfa à chaque instituteur


29/12/2013
La tradition a été une fois encore respectée par les militants du Syndicat national de l'enseignement primaire public de Côte d'Ivoire (Sneppci).

Ils ont tenu leur conseil syndical de Noël, le vendredi 27 décembre 2013, à la Bourse du travail de Treichville, sur fond des engagements pris par l'Etat de Côte d'Ivoire à l'endroit des enseignants. Ils ont également dressé le bilan de la tournée effectuée par le syndicat à l’intérieur du pays. Gnelou Paul, secrétaire général du Sneppci, a expliqué aux secrétaires régionaux, secrétaires généraux de sections et aux membres que l'Etat de Côte d'Ivoire doit à chaque instituteur, la somme de 1,281 million de F Cfa.

Ce montant représente, au dire du secrétaire général du Sneppci, les arriérés d'indemnités dues au logement, à la bonification indiciaire et au reclassement. En plus de ces impayés que les syndicalistes du Sneppci aimeraient voir payer en 2014, ils ont demandé aussi que l'Etat fasse des efforts pour positionner le premier salaire des nouveaux instituteurs, trois mois après leur titularisation. Car, a précisé Gnelou Paul, les trois années auxquelles ils sont soumis depuis quelques années, avant de percevoir leur premier salaire, les invitent à commettre des travers dont l'endettement. Le déblocage des salaires et le rétablissement des indemnités des postes déshérités ont été également souhaités par les membres du Sneppci.

La suppression de ce poste, a indiqué le secrétaire général du Sneppci, est à la base de la démotivation chez les enseignants affectés dans les zones difficile d'accès où manquent cruellement d'équipements tels que l'eau potable, l'électricité et les moyens de déplacement. Pour mettre donc fin à cette hantise qui constitue une source de résistance et d'absentéisme pour ceux qui sont affectés ou mutés, le secrétaire général du Sneppci a invité au retour du paiement des indemnités de postes déshérités à hauteur de 120.000 F Cfa.

La formation des enseignants à la nouvelle Approche par compétence (Apc) figure au nombre des exigences des instituteurs regroupés au sein du Sneppci. Elle a été au centre de tous les débats lors de la tournée effectuée, du 1er au 20 décembre 2013, par le Bureau exécutif national (Ben) dans 11 des régions de la Côte d'Ivoire. Cette formation que les instituteurs veulent voir accompagner par une fourniture de matériels didactiques, permettra, au dire de Gnelou Paul, aux formateurs de maîtriser les nouveaux thèmes et termes pédagogiques mis en relief dans le cadre de la nouvelle approche pédagogique.

Elysée YAO

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Elysée Yao

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2