Satisfaction des revendications corporatistes : Les enseignants ne veulent plus faire de cadeau à Ouattara en 2014


28/12/2013
Bli Blé David a été reconduit à la tête de la Ceeppci, pour un autre mandat
Les enseignants, dans leur ensemble, ont décidé de revendiquer et d'obtenir en 2014, le paiement du stock des arriérés des effets financiers du profil de carrière et de l'indemnité contributive au logement des instituteurs, le paiement des 25 % restants de la bonification indiciaire du reclassement des enseignants du secondaire, le déblocage des avancements bloqués depuis plus de 20 ans.

u cours de la cérémonie d'ouverture du 3e congrès de la Coordination des enseignants de l'enseignement primaire public de Côte d'Ivoire (Ceeppci), hier vendredi 27 décembre à l'auditorium de la Caistab, le collectif des syndicats de l'enseignement primaire représenté par Traoré Yacouba, le collectif des syndicats du secondaire, par la voix de Diomandé Mamadou et Jean-Yves Abonga Koutouan, au nom de l'Intersyndicale du secteur éducation-formation et du collectif des syndicats de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, ont tous embouché la même trompette que Bli Blé David, Secrétaire général de la Ceeppci, pour exiger en 2014, la satisfaction de toutes ces revendications. «Pour ce qui est du profil de carrière, le processus est enclenché mais il n'est pas terminé. Car si le paiement des 25 % restants peut-être considéré comme un acquis en janvier 2014, nous n'avons pas encore obtenu du gouvernement une réponse à propos de l'échéancier relatif au paiement du stock des arriérés des effets financiers du profil de carrière et à l'indemnité contributive au logement des instituteurs(...)Depuis le mois de mai 2013, nous attendons du gouvernement, un calendrier de paiement de ces arriérés. Malheureusement, c'est le mutisme total», a précisé Bli Blé David.

Selon lui, le gouvernement, comme à son habitude, va encore attendre que les syndicats déposent un préavis de grève avant de s'exécuter. Or, dira-t-il, les gouvernants doivent anticiper et prendre des mesures préventives afin d'éviter les problèmes pour le bonheur de l'école ivoirienne. Bli Blé David a rappelé les actions menées au cours du mandat de 5 ans (2008-2013) qui vient de s'achever. Il a, notamment, évoqué la lutte pour le paiement des arriérés du rappel de CAP 88-92, d'un montant de 6 milliards de fcfa dont il a été le principal instigateur, le combat pour l'obtention d'un nouveau profil de carrière du secteur Education-Formation, l'acquisition d'un siège pour le syndicat, la mise en route d'un projet immobilier et la création d'une société coopérative pour protéger les salaires de ses membres. Le parrain de congrès, Boga Dago Elie, Secrétaire général de la confédération Dignité, a reconnu les qualités du syndicaliste Bli Blé et sollicité un autre mandat pour lui. Message perçu 5/5, puisqu'au terme des travaux de ce 3e congrès, Bli Blé a été reconduit à la tête de la Ceeppci.

Franck SOUHONE

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Franck Souhoné

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2