Ebony 2013

Super Ebony 2013: Pas de prix discerné

Pourquoi l’apothéose n' a pas eu lieu à l’Hôtel Ivoire.
29/12/2013
Apothéose de la 15 Éditions du Prix Ebony 2013, qui consacre le meilleur journaliste de Cote d'ivoire, n'a pas eu lieu le samedi 28 décembre 2013 à l’Hôtel Ivoire devant la Nation Ivoirienne qui s'attendait au successeur de Marcelline Gneproust, Super Ebony 2012.

Le jury de cette 15ème édition du prix Ebony n'a pu décerner de Prix Super Ebony2013 en raison de la faible moyenne des productions des 10 nominés en cours pour ce prix. « La nuit des Ebony est avant tout la nuit de la célébration de l'excellence journalistique. Les prix attribués doivent refléter le niveau réel de notre presse. Le jury Ebony 2013 a décidé, à l'unanimité de ses sept membres, de ne pas attribuer le super prix Ebony cette année, en raison du niveau moyen de cette édition dont la plus forte note ne dépasse pas 6,5 sur 10 », a déclaré le président du jury, Kébé Yacouba avant de remercier le comité exécutif de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (UNJCI) pour sa constance face a ces résultats.

Outre le prix du Super Ebony, le prix spécial "Nady Rayes" pour la meilleure production en Economie a été décerné à Adama Koné de la RTI1 et le prix spécial du BIT (Bureau International du Travail) de la meilleure production sur le travail enfants est revenu à Emmanuel Kouassi de Fraternité Matin. Dans la Catégorie des sectorielles, le prix spécial Joseph Diomandé du meilleur reporter 2013 a été décerné à M'Bra Konan du quotidien Soir Info et le prix de la meilleure enquête est revenu à Tché Bi Tché du quotidien LG Infos.

Le prix spécial Bernard Zady Zaourou Bottey de la meilleure production culturelle et celui de la meilleur Interview doté du prix de Jean Pierre Ayé n'ont pas été attribués. Cheick Yvhane de la Radio Nostalgie, Michel Zigré de la RTI2 et Théodore Kouadio du Site internet Fratmat.Info ont été récompensés respectivement dans la catégorie Radio, Télévision et Presse écrite et en ligne. Pour leur action et leurs performance effectives, le conseil exécutif de l'UNJCI, a rendu hommage à Mme Barry Sana Oumou, directrice centrale de l'Agence ivoirienne de presse (AIP), à Anne Marie Konan Payne, directrice du Centre d'information et de communication gouvernementale (CICG) et Thérèse Yobouet, journaliste à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) en leur décernant des diplômes .

Placée sous le parrainage du ministre d’État, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, qui a enthousiasmé le public par ces pas de danse au son de la musique de John Yallet, cette édition 2013 sous la présidence du ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, représenté par son directeur de cabinet Doumbia Mori a été un moment qui a vu la participation des ministres de la Poste et des technologies de l'information et de la communication, Bruno Nabagne Koné, et de la Culture et de la Francophonie, Bandama Maurice. Notons que cette édition 2013 est baptiser sous le signe de la maturité.

Christian GUEHI (STG)

1 | 2