Adjamé/Boulevard Nangui Abrogoua : Les commerçants contraints au déguerpissement


12/02/2014
Le maire d'Adjamé, Yssouf Sylla, veut une commune propre
Depuis le lundi 10 février 2014, Le boulevard Nangui Abrogoua a retrouvé ses voies aérées libres de tout commerce. Cette situation fait suite au déguerpissement des commerçants qui occupaient les alentours de ce boulevard.

Sur le coup, c'est avec amertume que les commerçants ont vécu la démolition de leur site commercial, les obligeant à quitter les lieux. Selon le 3ème adjoint au maire de la commune d'Adjamé, Fané Abou, cette opération vient de la haute hiérarchie. « Cette opération de rasage du boulevard Nangui Abrogoua va permettre à la cité d'Adjamé d'être désengorgée en lui offrant une circulation beaucoup plus fluide », a affirmé l'adjoint au maire, avant d'ajouter que l'opération va s'étendre dans tous les quartiers de la commune.

A l'entendre, c'est pour mettre de l'ordre afin de réorganiser le boulevard que cette décision a été prise par le premier magistrat de la commune. « Le désordre qui régnait sur le boulevard ne reflétait pas la valeur de notre cité. Nous demandons à tous ces commençants de s'offrir une place au sein du marché. C'est fallacieux de dire qu'on n'a pas les moyens pour occuper une place dans le marché », a fait remarquer Fané Abou. Il a également souligné que cette opération sera pérennisée, sous la supervision des éléments des forces de l'ordre.

Pour sa part, Ismaël Diallo, porte- parole des commerçants, a relevé que, l'Etat doit trouver une issue à leur situation, au risque de se retrouver dans les rues et se livrer à la délinquance. Notons que ce déguerpissement s'est déroulé sous l’œil vigilant des forces de l'ordre.

KOUAKOU N'dri (Stg)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Soir info

Videodrome