après une semaine de pèlerinage

Les chretiens célestes ivoiriens de retour au pays


20/03/2012
Les fidèles de l'église céleste de Côte d'Ivoire ont prié pour la paix dans leur pays (Ph. D'archives)
Partis en pèlerinage le 09 mars dernier au Bénin et au Nigeria, les fidèles du Christianisme céleste de Côte d'Ivoire sont de retour au pays depuis mercredi dernier 14 mars 2012. En vue de faire le point de ce rendez-vous d'une grande portée spirituelle, le chef du diocèse de Côte d'Ivoire, le Supérieur Kanon Luc, a initié une rencontre avec la presse le samedi 17 mars 2012 aux II-Plateaux.

Pour l'orateur, ce pèlerinage au Bénin et au Nigeria a été non seulement un grand succès, mais également, riche en découvertes. En témoigne, selon lui, la visite de plusieurs lieux saints. ''Le pèlerinage a commencé le 10 mars 2012 par la terre sainte de Davié à Porto-Novo. Ensuite, le lendemain 11 mars à Agonguê toujours à Porto-Novo où le fondateur, S.B.J Oshoffa, a reçu l'église. C'est en ce lieu que sa barque a chaviré alors qu'il était à la recherche de bois de menuiserie'', a révélé le Supérieur évangéliste Kanon Luc non sans préciser que c'est la première fois que certains fidèles et prêtres de l'église du diocèse de Côte d'Ivoire découvrent ces sites historiques. Raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, la présence des fidèles a été mise à profit pour ''des prières intenses en faveur de la paix, l'unité et la réconciliation en Côte d'Ivoire''. Le clou de ce pèlerinage a été marqué par une cérémonie de promotion de plusieurs prêtres ivoiriens à Iméko au Nigeria. Le pèlerinage 2012, au dire du chef du diocèse de Côte d'Ivoire, a été possible grâce au ministère d'Etat, ministère de l'Intérieur à travers sa direction générale des Cultes. C'est pourquoi, le président de l'église céleste en Côte d'Ivoire, Kanon Luc, n'a pas manqué d'exprimer ses sentiments de reconnaissances au gouvernement ivoirien.

G. DE GNAMIEN

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2