Université Nangui Abrogoua : Des étudiants menacés par une année blanche


30/05/2014
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan(Photo d'archives)
Des étudiants de l'université Nangui Abrogoua sont sous la menace d'une année blanche.

De sources concordantes, l’Ufr Sciences et gestion de l’environnement (Sge) connaît d'énormes difficultés depuis la réouverture des universités en 2012 pour un ''départ nouveau''. En effet, selon des étudiants que nous avons interrogés, la rentrée académique 2013-2014 a été lancée en novembre 2013, alors que l’année 2012-2013 n’était même pas encore achevée à l’Ufr Sge. « Le triste constat, des étudiants de master et de doctorat n’ont même pas encore débuté l'année universitaire 2013-2014 jusqu’à ce jour (29 mai 2014) et on ne sait pour quelle raison », a fait savoir un étudiant, sous-couvert de l'anonymat.

Selon certains étudiants, le problème serait lié à un désaccord entre des responsables hiérarchiques de cette université. «Ceux-ci ne s’entendent pas, au point que cela impacte négativement la bonne gestion de l’université. Chacun, à son niveau, voulant jouer le patron et prenant les décisions de façon anarchique. Le chevauchement des années et le retard ne sont, en aucun cas, dus aux grèves, même pas dus à la faute des étudiants, mais à la mésentente de nos dirigeants au sein de l’institution », a expliqué un groupe d'étudiants de passage, hier, à notre rédaction et qui ajoute : « Un conseil d’université tenu mercredi, de 8h à 14h, en présence des professeurs et représentants des étudiants, a permis de faire savoir aux autorités notre ferme volonté à faire des cours accélérés afin de sauver l’année. Cependant, le président de l’université et son vice-président nous font savoir qu’il est impossible pour nous de commencer l’année, alors que dans la même université, une autre Ufr (Ndlr : Sciences fondamentales et appliquées) ouvre un master 2 avec des cours de 2013-2014 débutés le 12 mai dernier. En outre, d’autres Ufr comme Sciences et technologie des aliments) et Sciences de la nature ont avoué, par la voix de leur doyen, ne pas pouvoir terminer l’année avant le 31juillet 2014 et demandent par conséquent une prorogation de l’année ».

Bertrand Gueu

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome