Couverture maladie universelle: 15 000 cartes déjà confectionnées

1,6 milliard de Fcfa recherché
12/11/2015
Photo de famille après la réunion organisée au ministère de l'Emploi des affaires sociales et de la formation professionnelle. (Photo : DR)
Le projet de la Couverture maladie universelle (Cmu) avance et pourrait prendre forme dans les délais indiqués.

C'est en substance ce qui est ressorti des échanges entre les partenaires et les acteurs chargés de la mise en œuvre de cette initiative, à l'issue d'une séance de travail qui a eu lieu le lundi 09 novembre au cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'Emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle, à Abidjan-Plateau. Cette rencontre a été le lieu pour ces acteurs d'indiquer que cette opération est globalement acceptée par les populations. La rencontre a permis aussi de dresser un bilan partiel qui a permis d'indiquer que 15 000 cartes sont déjà confectionnées. « Ce sont 15 000 cartes qui ont été déjà confectionnées, depuis Bruxelles, et qui sont arrivées à Abidjan et prêtes à être remises à leurs utilisateurs », a affirmé Mme Aka Kamna Diane, directrice générale de la Société nationale d’édition des documents administratifs et d’identification (Snedai), partenaire technique de ce projet. Le ministre Adama Bictogo, Pdg de ladite société, a rassuré quant à la mise en place de toutes les dispositions techniques prévues par sa structure pour mener à bien ce projet. Il a aussi montré sa disponibilité à aider à lever toutes les entraves audit projet. Le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), Bamba Karim, a cependant relevé certaines difficultés auxquelles sa structure reste confrontée. Il a exprimé, notamment, un besoin de financement additionnel d’un montant de 1,6 milliard de Fcfa en vue de la réhabilitation des centres de santé universitaires dans le cadre de la mise en œuvre de la phase expérimentale. Bamba Karim a, par ailleurs, indiqué que des dispositions sont prises pour éviter les braquages et vols divers de matériels. Le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida a, quant à lui, affirmé son entière adhésion au projet et a indiqué que des mesures étaient en cours d’application pour rendre les structures hospitalières aptes à recevoir les assurés de la Cmu. Le ministre d’Etat Moussa Dosso a proposé un ciblage des zones d’intervention pour faciliter la tâche au ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida en privilégiant les zones de fortes concentrations. Il a réaffirmer son désir de voir la Cmu opérationnelle dans les meilleurs délais. Pour cela, il se propose de trouver des solutions rapides aux différentes préoccupations présentées au cours de cette séance de travail. Il faut noter qu'une phase pilote à la Cmu a été instituée pour évaluer sa viabilité. Elle comprend, comme la phase générale, quatre étapes que sont l’identification, l’immatriculation, le paiement des cotisations et la prise en charge des prestations. La population cible choisie pour cette phase expérimentale est la population estudiantine. A ce jour, 19 000 étudiants ont effectivement souscrit et sont en attente de leurs cartes.

Irène BATH (Infos : Sercom ministère de l'Emploi)

Irene Bath

|

  • SOURCE: L'inter

Videodrome