Des élèves s'affrontent à la machette dans l'ouest de la Côte d'Ivoire : Des salles de classe et des domiciles incendiés, plusieurs blessés


04/12/2019
Des élèves s'affrontent à la machette dans l'ouest de la Côte d'Ivoire : Des salles de classe et des domiciles incendiés, plusieurs blessés
L’école primaire de Takouably en fumée.

La ville de Facobly, dans l'ouest ivoirien, a été le théâtre  de violents affrontements entre élèves, dans la matinée du lundi 2 décembre 2019.

Des maisons et des salles de classes ont  incendiées sans oublier de nombreux blessés enregistrés. Pourtant, tout est parti d'un accrochage anodin entre ces apprenants, non loin de l'école primaire d'un village. En effet, selon nos sources, plusieurs élèves originaires du village de Kiriao, qui avaient passé le week-end dans leur village, sont en route pour le lycée moderne où ils suivent les cours. Leur chemin passe par l'école primaire de Takouably, à quelques minutes de la ville.

Lorsque  ces collégiens accèdent à l'école primaire de ce village, des échauffourées éclatent entre les écoliers et eux. Vite, les collégiens sont débordés. Ils sont même malmenés, au point où ils sont obligés de battre en retraite, bien sûr en se fondant dans les broussailles. Mais cette reculade n'était qu'une diversion. Car de leur cachette, ils arrivent à atteindre le lycée moderne, leur établissement. Là, ils racontent le calvaire  que leur ont fait subir les élèves du primaire de Takouably aidés de quelques-uns de leurs enseignants.

C’est donc un véritable commando armé de gourdins et tout objet contondant qui déferle sur l'école primaire en question. Les pauvres écoliers, qui ne se doutaient de rien sont subitement envahis par les lycées. Les tout petits élèves sont copieusement battus. Certains enseignants n'échappent pas à la furia des pensionnaires du lycée très remontés.

Un bâtiment de trois (3) classes est incendié, de même que des domiciles. Il faut l'intervention de la brigade de gendarmerie de Facobly et les éléments du peloton mobile de Man, pour rétablir l'ordre, après une dizaine de minutes d'intervention. Le bilan de ces affrontements est lourd. Plusieurs élèves sont blessés. L'école de Takouably est momentanément fermée. Les autorités administratives et politiques sont à l'œuvre pour ramener le calme.

 

Ibrahim BAKOULE (Correspondant régional du Guémon)

Ibrahim BAKOULE

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome