Construction du 4ème pont d’Abidjan : Après les 402 ménages, 2807 ménages doivent encore libérer les emprises à Boribana

Les révélations d’un responsable du Projet
04/12/2019
Construction du 4ème pont d’Abidjan : Après les 402 ménages, 2807 ménages doivent encore libérer les emprises à Boribana
La libération des emprises va se poursuivre à Boribana.

48 heures après la démolition des bâtis de 402 ménages à Boribana, quartier précaire, aux abords de la lagune Ebrié à Attécoubé, le samedi 30 novembre 2019, il nous revient que la libération des emprises à Boribana n’est pas terminée.

En effet, la prochaine opération est prévue les prochains mois, et elle cible 2807 ménages dans ledit bidonville. Des informations fiables transmises par l’ingénieur Salimata Coulibaly, Coordinatrice adjointe du Projet de Transport urbain d'Abidjan (Ptua), dans le cadre d’un entretien téléphonique, le lundi 2 décembre 2019, indiquent qu’en réalité, pour tout Boribana, 3467 ménages ont été enregistrés. Selon Mme Coulibaly, 3209 des 3467 ménages ont négocié pour les indemnisations, afin de quitter leurs habitations. Ce sont 402 ménages des 3209 qui ont été déguerpis, le samedi 30 novembre dernier.

Par ailleurs, dans les recherches du Ptua, 18 ménages, pourtant enregistrés parmi les 3467, n’ont pas été retrouvés sur le terrain, sans compter que 4 ménages ont refusé les négociations. Ces ménages introuvables, dit-on, devraient figurer sur le site libéré, dernièrement.

Au finish, il reste 2807 ménages à faire partir de Boribana, depuis le Canal jusqu’à la deuxième mosquée de ce quartier précaire. « C’est cette zone qui est la zone du projet, c’est-à-dire qu’il y a la zone du pont et la zone où l’entreprise devrait s’installer pour pouvoir faire toutes les opérations », précise cette responsable du Ptua.

« Le reste des ménages sera concerné par l’opération ultérieurement. (…) Pour le reste de Boribana, on veut le faire l’année prochaine (ndlr : 2020). Dans cette zone, on n’a pas fini d’indemniser tout le monde. On veut pouvoir indemniser tout le monde avant de mener l’opération de libération des ménages », a souligné Salimata Coulibaly.

Selon les explications de la Coordinatrice adjointe, le Ptua a compté 5 personnes en moyenne dans un ménage à Boribana. Autrement dit, si le samedi dernier, ce sont 402 ménages qui ont été déguerpis, il faut entendre 2010 personnes. Pour la suite de l’opération de libération de l’emprise, la prochaine opération va toucher 14035 personnes à Boribana en raison de 2807 ménages.

Il faut savoir que le 4e pont d’Abidjan, dont les travaux ont été effectués à 13 %, relie les communes de Yopougon, Attécoubé et Adjamé, et traverse les quartiers Doukouré, Nouveau Quartier Extension (commune de Yopougon) ; les quartiers et village de Fromager, Jean Paul 2 , Santé 3, communément appelé Mossikro, Abidjan Santé, Boribana (commune d’Attécoubé) ; et les quartiers et village de Dallas, du Boulevard Nangui Abrogoua, du quartier Rouge, d’Adjamé village (commune d’Adjamé). Il est constitué d’un viaduc long de 754 mètres qui sera construit sur la baie du Banco; d’une chaussée de deux fois trois voies ; d’un échangeur de 4.025 km et d’un autre échangeur de trois (3) niveaux qui traversera le boulevard de la Paix dit « échangeur Boribana ».

 

Hermance K-N

Hermance K-N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2