Lutte contre la déforestation: Une Ong initie une opération de planting d'arbres dans un établissement à Bingerville


06/02/2020
Lutte contre la déforestation: Une Ong initie une opération de planting d'arbres dans un établissement à Bingerville
Les membres de l'Ong en compagnie des élèves du lycée jeunes filles de Bingerville.

Une opération de nettoyage et de planting d'arbres a eu lieu le mercredi 05 février 2020 au Lycée jeunes filles de Bingerville. A cet effet, une conférence sur le thème: ''la déforestation : causes et conséquences'', a été animée.

D'après le 7è rapport de la Banque Mondiale sur la situation économique en Côte d'Ivoire, la Côte d'ivoire a l'un des taux de déforestation les plus rapides au monde. En effet, ce rapport établit en 2018, indique que, de 16 millions d'hectares de forêt dans les années 60, la Côte d'Ivoire se retrouve aujourd'hui avec moins de 2,5 millions d'hectares, soit seulement 11%. Fait qui inquiète bon nombre d'organisations environnementales de Côte d'Ivoire.

C'est en ce sens que l'Ong ''la forêt habitée'', qui milite pour la préservation de l'environnement, a initié cette conférence suivie de l'opération de planting d'arbres, afin de sensibiliser les élèves sur ce phénomène qui menace l'avenir.

« Ce qui nous réunit, n'est pas anodin. Il s'agit de parler de notre avenir à tous et particulièrement du vôtre, chers élèves du lycée. En rendant les climats de plus en plus incertains, en créant des sécheresses et en diminuant de façon drastique les récoltes agricoles, la déforestation menace effectivement l'avenir » s'est adressé, le président de l'Ong, Dr. Zozo Druid, aux élèves du Lycée jeunes filles de Bingerville. Et d'ajouter : « Nous avons organisé cette activité, pour non seulement redonner plus de vie et de verdure à l'établissement, mais également vous inculquer le respect et la protection de l'environnement ».

Le conférencier, M. N'cho Didier, Ingénieur des eaux et forêts, Sous-Directeur de l'Aménagement et de la Protection des forêts à la Sodefor et, a pour sa part, instruit les élèves sur les causes et les conséquences de la déforestation en Côte d'Ivoire. Pour lui, les principales causes de cette destruction massive des forêts en Côte d’Ivoire sont: l’agriculture qui y contribue à 62%, suivent l’exploitation forestière ( 18%) et l’extension des infrastructures (10%).

« La Côte d'Ivoire, aujourd'hui, n'est pas classée dans les pays forestiers parce que pour qu'un pays soit classé forestier, il faut que son taux de couverture forestière soit au-delà de 20 % or nous sommes en deçà de ce taux » a t-il déploré. Et de mentionner: « si le rythme de déforestation actuel est maintenu, la déforestation s'arrêtera en 2050, car il n'y aura plus de forêt».

De ce fait, il a invité les élèves à mener de bonnes actions pour la protection de l'environnement. « Prenons conscience de l'importance de la forêt. Tant que la forêt est menacée notre vie, en tant qu'être humain, est menacée » a t-il signifié.

 

Josée BOUAFFOU (Stg)

Videodrome