Covid-19/Reprise des cours le 18 mai : Des enseignants menacent de quitter les salles de classe


12/05/2020
Covid-19/Reprise des cours le 18 mai : Des enseignants menacent de quitter les salles de classe
Ako Nomel a indiqué que les enseignants se réservent le droit de quitter les classes.

Des enseignants menacent de quitter les salles de classes si les conditions sanitaires et de sécurité ne sont pas réunies. C'est ce qu'a confié à Linfodrome, Ako Nomel, porte-parole de la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d'Ivoire (Cosefci), ce mardi 12 mai 2020.

La santé et la sécurité aussi bien des enseignants que des élèves est la condition posée par la Cosefci pour reprendre le chemin de l'école. « Nous nous réservons le droit de quitter les salles de classe si ces conditions ne sont pas remplies. Si le gouvernement a fermé les écoles alors qu'il y avait 6 cas de contamination au covid-19, qu'il prenne toutes les mesures qui s'imposent pour assurer la sécurité sanitaire des élèves et des enseignants », a-t-il fait savoir. Pour lui, il s'agit d'abord et avant tout de respect des gestes barrières, du lavage des mains, du port du masque et de la distanciation physique. « L'État doit s'assurer de ses conditions », a-t-il insisté. Aussi pour permettre la distanciation, la cosefci a proposé de mettre en vacance les élèves des classes intermédiaires (CP1 au CM1, 6è, 5è, 4è 2è 1ère) en tenant compte des moyennes des deux précédents trimestres et de ne garder que ceux qui sont en classe d'examen. « Dans certaines écoles ont peut dénombre plus de 100 élèves au CM2, en 3è et en Terminal. On pourra alors casser ces classes en 3 ou 4 pour respecter la distance entre les élèves », a-t-il suggéré.

Ako Nomel dit avoir dénoncé une reprise des cours à deux vitesses, au détriment des élèves du grand Abidjan.

Par ailleurs, comment les enseignants bloqués dans le grand Abidjan vont-ils regagner leur poste à l'intérieur du pays dans le cadre de la réouverture des classes à compter du lundi prochain ?

« Le gouvernement va déployer des moyens pour raccompagner les enseignants, chacun dans sa région. Cette disposition est aussi valable pour les élèves qui sont venus se confiner auprès de leurs parents dans le grand Abidjan », a-t-il fait savoir.

Selon ses explications, les concernés devraient rapidement s'inscrire sur une plateforme ouverte à cet effet afin de se faire identifier. « Ce recensement permettra de savoir, entre autres, le nombre de personnes et les différentes destinations », a-t-il précisé.

Rappelons que le gouvernement a décidé de la réouverture des classes du primaire et du secondaire public et privé sur toute l'étendue du territoire national à l'exception du grand Abidjan, à compter du 18 mai 2020.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome