Côte d'Ivoire

Dabou : La découverte du premier cas de Covid 19 plonge la ville dans la stupeur


19/05/2020
Dabou : La découverte du premier cas de Covid 19 plonge la ville dans la stupeur

Alors que la population de la cité du Léboutou savoure le déconfinement de la grande zone abidjanaise le vendredi 15 mai, la découverte du premier cas de la maladie à coronavirus vient plonger la ville dans une véritable douche froide.

« C'est une affaire terrible qui nous coupe les jambes. C'est la panique générale et la peur sur tous les visages », nous relate un confrère de la radio locale. Selon des sources sanitaires, c'est que depuis près d'un mois, une dame exerçant dans le commerce souffre d'un mal sans nom. Le vendredi 15 mai 2020, voyant que son état de santé se dégrade dangereusement, celle-ci se rend alors à l'hôpital général de la ville. Des prélèvements sont aussitôt faits pour une analyse poussée à Abidjan.

Le lundi 18 mai, la triste nouvelle tombe. La dame est déclarée positive au Covid 19. Elle est interpellée puis conduite au centre des soins à Abidjan. Mais déjà, la nouvelle a fait le tour de la cité Léboutou et ses contrées. Mais là où la situation est complexe, c'est que cette dame qui serait nourrice vit dans une cour avec 17 autres personnes et emploie un jeune qui viendrait lui reverser régulièrement l'argent de son commerce. C'est pourquoi tout ce monde a été placé en quarantaine en attendant que leurs tests révèlent qu'ils sont négatifs au Covid 19.

Dans ce même contexte, une réunion d'urgence est initiée ce mardi 19 mai 2020 par le préfet de région Nzi Kangah Rémi, par ailleurs premier responsable du conseil local de sécurité, à l'effet de renforcer les mesures barrières relatives au Covid 19.

Notons qu'à Dabou, les populations dans leur majorité foulent au pied ces mesures, notamment les conducteurs de minicars et de taxis brousse qui surchargent encore les cars ainsi que les commerçants et vendeuses du marché qui ne disposent d'aucune mesure sanitaire. D'ailleurs au cours d'une rencontre avec ceux-ci au mois d'avril, le maire Yédé Niagne leur avait attiré l'attention sur la dangerosité de cette maladie et des risques qu'ils encourent. « J'ai constaté que vous faites preuve de négligence. Faisons en sorte que cette maladie ne franchisse pas les portes de notre cîté », avait-il averti. Malheureusement !

Norbert Nkaka

Norbert N'Kaka

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome