Jacqueville / En visite sur le site d'Adoukro : Le directeur de cabinet du secrétariat d'État chargé des logements sociaux agressé


29/05/2020
Jacqueville / En visite sur le site d'Adoukro : Le directeur de cabinet du secrétariat d'État chargé des logements sociaux agressé
Le pont de Jacqueville bloqué ce vendredi par des manifestants. (Ph: DR)

M. Kouassi Edouard, directeur de cabinet du secrétaire d'État aux logements sociaux, Koffi Lataille et sa délégation d'environ 10 personnes ont passé une journée assez agitée le vendredi 29 mai à N'Djem, précisément au niveau du pont Philippe Yacé.

Des habitants du site d'Adoukro réservé à la réalisation des logements sociaux, notamment des allogènes béninois ont pris à parti les émissaires du secrétaire d'État chargé des logements sociaux, en mission officielle sur ce site. N'eût été l'intervention vigoureuse des éléments de la gendarmerie venus d'Abidjan, les choses se seraient véritablement "gâtées" comme on le dit couramment. Selon des sources crédibles, dans le cadre de cette mission, un courrier avait été adressé au préfet de Jacqueville, Mme Oura ainsi qu'au commandant de la brigade de gendarmerie. Le chef du village d'Adoukro, Emian Norbert et Oda Edouard, chef de terre devaient, en ce qui les concerne, organiser l'accueil et la visite de reconnaissance sur le site baptisé "Adoukro, ville nouvelle". Mais une fois arrivé sur ce site vaste de 2 400 ha où un grand projet du gouvernement est en cours, le directeur de cabinet et ses administrés sont freinés par une horde de jeunes allogènes béninois très excités qui se dressent devant les émissaires de Koffi Lataille. En tout cas, de 9 h30 à 14 h, aucune tentative de négociation ne sont pas parvenues à faire fléchir les manifestants qui ont ensuite dressé des barricades sur le pont, empêchant plusieurs usagers de circuler. Au final, la mission a avorté. M. Oda Edouard que nous avons joint téléphoniquement à 16 heures 30 nous a signifié les raisons de cette manifestations. « Nos frères allogènes béninois savent très bien qu'ils seront déguerpis bientôt. C'est l’État ivoirien qui peut donner une réponse à leur agissement. Nous avons conclu toutes les conventions et justement les émissaires du secrétariat d’État chargé des logements sociaux sont venus s'imprégner des réalités sur le terrain. Tous les obstacles seront levés afin que la réalisation de la ville futuriste d'Adoukro soit une réalité. Rien ne pourra arrêter ce processus", a-t-il lancé, très amer.

Norbert NKAKA

Norbert N'Kaka

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome