Abidjan

Direction de la formation artistique et culturelle : Les agents en grève depuis ce lundi, ils veulent la révocation de la sous-directrice des établissements

Mme Madeleine Sialou, principale accusée : « Je suis désolée de ce que vous dites »
29/06/2020
Direction de la formation artistique et culturelle : Les agents en grève depuis ce lundi, ils veulent la révocation de la sous-directrice des établissements
La ministre de la Culture et de la Francophonie, Raymonde Goudou-Coffie, est interpellée par les grévistes

Les agents de la direction de la formation artistique et culturelle (DFAC) observent un arrêt de travail de 72 heures, à compter de ce lundi 29 juin 2020. Ils demandent la révocation de la sous-directrice des établissements d’enseignement artistique et culturel, Mme Madeleine Sialou.

Les agents de la direction de la formation artistique et culturelle (DFAC) sont en grève. Ils observent depuis ce lundi 29 juin 2020 un arrêt de travail de 72 heures. Ils sont très remontés contre la sous-directrice des établissements d’enseignement artistique et culturel, Mme Madeleine Sialou dont ils demandent désormais la révocation.

Les grévistes l’accusent de corruption, affairisme, copinage et bien d’autres maux. En outre ils reprochent à Mme Madeleine Sialou d’avoir du mépris pour eux et de faire de l’exclusion.

La médiation entamée par les responsables de la DFAC a échoué et les grévistes ont durci le ton. « Cette grève, c’est pour non seulement interpeller nos autorités, mais aussi demander la révocation de Mme Madeleine Sialou. Les examens et concours commencent dans ce mois de juillet, mais aucun agent ne figure dans le listing. Pourtant, elle prend ses enfants et ses proches pour les mettre dans le secrétariat. Elle recrute quelqu’un pour le service informatique alors qu’il y a déjà des agents informaticiens », nous a confié un agent gréviste.

En fait, les grévistes revendiquent entre autres, une gestion rationnelle des Agents pour une indemnisation juste et équitable au cours des activités régaliennes de la DFAC notamment les examens, concours, ateliers, missions, formations et renforcement des capacités, l’inventaire des indemnités des Agents avant les examens et concours et autres activités, la convocation des agents aux phases pratiques des examens et concours tout en tenant compte de la permanence du service, des critères justes et transparents d’indemnisation des intervenants des examens et concours, une gestion transparente des heures supplémentaires, une gestion transparente des intervenants des examens et concours, la revalorisation des indemnités de la Sous-directrice de la Pédagogie et des Conservatoires…

Selon le porte-parole des agents, Bassory OUATTARA, « Mme Sialou Madeleine est à l'origine de toutes les corruptions au sein de la DFAC ».

Jointe au téléphone pour avoir sa version, Mme Sialou Madeleine nous a promis de nous mettre en contact avec le directeur. « Je suis désolée de ce que vous dites. Je vais vous donner le contact du directeur, lui-même, que vous allez joindre et lui poser les questions. En dehors de lui, je n’ai pas d’autorisation à répondre à cette question. Donc je vais vous donner son numéro par sms ».

Nous avons insisté pour qu’elle donne sa version des faits, puisque « c’est elle qui est l’origine de toutes les corruptions au sein de la DFAC », mais elle nous a encore promis de nous mettre en contact avec le directeur. « Je le sais très bien, mais dans l’administration, il y a la hiérarchie et la sous-hiérarchie. On est d’accord ? C’est pourquoi que je vous dis que je donne le numéro de la hiérarchie et vous le joignez et ce qu’il dira, n’engage que lui. On est d’accord ? ».

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore reçu le numéro du directeur par sms promis par Mme Madeleine Sialou. Hélas !

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome