Affaire le préfet d'Abidjan cherche promotion : Vincent Toh Bi répond à ses détracteurs


30/06/2020
Affaire le préfet d'Abidjan cherche promotion : Vincent Toh Bi répond à ses détracteurs
Le préfet d'Abidjan Vincent Toh Bi ne ménage aucun effort pour être auprès des populations

Depuis quelque temps, le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi est pris à parti sur les réseaux sociaux. Les pluies diluviennes tombées récemment sur la ville d'Abidjan ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Des internautes soutiennent que les actes posés par le préfet hors grade visant à apporter une assistance à la population ivoirienne n'ont qu'un seul objectif, une nomination, une promotion. Une affirmation dite gratuite selon le mis en cause.

Accusé sur les réseaux sociaux de vouloir accéder à une promotion voir même à un post de ministre, le préfet Vincent Toh Bi a recadré ses détracteurs. Dans un post publié sur sa page, le lundi 29 juin 2020, il a fait des précisions concernant, les actes qu'il pose en faveur des populations. Selon lui, ces actes sont mal interprétés par certains internautes, car il le fait dans l'exercice de ses fonctions et non dans l'optique d'avoir une promotion. « Et si chacun faisait librement son travail sans qu’on ne soupçonne qu’il attende décorations et nominations... Donc, on ne peut plus travailler tranquillement quoi ? », s'est-il interrogé. Avant d'inviter ses détracteurs à la modération, car à force de boulets rouges trop souvent inutiles, ces personnes décourageent toutes les initiatives de volontaires.
Se justifiant, il a indiqué que lorsqu'on est responsable de la gestion des crises dans son département comme l’instruit le gouvernement, on ne prend rien à la légère, car une petite crise, qu’elle soit politique, sécuritaire, sociale ou le fait de catastrophes naturelles, peut avoir d’immenses conséquences. Toutefois, il trouve ses critiques positives parce qu’elles permettent un contrôle de l’action publique et une amélioration de l’approche administrative.

Par ailleurs déterminé à être irréprochable dans son travail, le préfet d'Abidjan malgré les critiques a apporté son message de sensibilisation à la population. « Les gars, je vous l’ai dit cette année et l’année passée...pluies là, c’est djinzin même ... hon hon !! Faut pas s’amuser! Y a djali dedans!! À l’heure-là, c’est fraya qui est mieux», a-t-il prévenu dans un langage typiquement ivoirien. Dans ce message, Vincent Toh Bi invite les populations vivant dans les zones à risque à quitter dare-dare ces endroits qui peuvent leur coûter la vie.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2