Autonomisation de la femme et scolarisation de la jeune fille : ‘‘Cœur de Femme‘’, une ONG pour le bien-être des femmes voit le jour


08/09/2020
Autonomisation de la femme et scolarisation de la jeune fille : ‘‘Cœur de Femme‘’, une ONG pour le bien-être des femmes voit le jour
Ph DR

L’ONG  ‘‘Cœur de Femme‘’ a été portée sur les fonts baptismaux au cours d’une Assemblée générale constitutive le samedi 05 septembre 2020 à Cocody avec pour mission de porter assistance aux femmes et de poursuivre la sensibilisation pour la scolarisation de la jeune fille et surtout l’autonomisation de la femme.

Avec pour crédo « la femme est le cœur de la société, si elle fonctionne bien, la société se portera comme un charme », l’ONG ‘’Cœur de femmes’’ compte s’investir dans l’autonomisation de la femme et la scolarisation de la jeune fille. La cérémonie a consisté en la présentation de l’ONG, notamment ses objectifs, sa cible, l’adoption des statuts et règlements qui vont régir cette ONG naissante. 

Aussi, cette Assemblée générale constitutive a été également l’occasion de  mettre en place le bureau national. A cet  effet, un appel à candidature a été fait sur place. Seule en lice au poste de Coordonnatrice nationale, madame Dabé Princia Carole épouse Grah a été élue à l’unanimité des membres. Séance tenante, la Coordonnatrice fraichement élue a formé son bureau  sur proposition de noms. 

L’Assemblée ayant validé ses propositions, le bureau national de l’ONG ‘’cœur de Femme ‘’ a été officiellement présenté dans une ambiance de convivialité.  Les premiers mots de la Coordonnatrice ont été  d’abord des remerciements à l’endroit de ses sœurs pour la confiance. Elle les a ensuite  exhortés au travail pour que l’objectif qu’elles se sont fixées soit atteint. Car, à l’en croire, beaucoup reste encore à faire pour l'émancipation de la femme et pour la défense de ses  droits.

Pour elle,  la femme est au cœur de la société, car elle constitue l’équilibre de celle-ci. « Nous comptons mener des projets d’aide à l’autonomisation de la femme et des jeunes filles. Nous voulons porter secours aux femmes  démunies et vulnérables », a indiqué madame Grah. Ajoutant que la scolarisation de la jeune fille est bien inscrite dans la matrice d’actions de l’ONG.  

Par ailleurs, parlant des actions à mener, elle a fait savoir qu’elles seront dévoilées incessamment lors du lancement officiel des activités de l’ONG. Pour la coordonnatrice nationale, la femme ne doit plus être vue comme un instrument de procréation mais comme la solution pour une société durable.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2