BTS 2020 : Une candidate prise en flagrant délit de tricherie, tout sur l’identité celui qui lui a fourni le corrigé des épreuves


08/09/2020
BTS 2020 : Une candidate prise en flagrant délit de tricherie, tout sur l’identité celui qui lui a fourni le corrigé des épreuves
La session 2020 du BTS, il faut le rappeler, est placée sous le signe de la lutte contre la fraude avec pour objectif #zero BTS WhatsApp.

Au centre d’examen Henri Poincaré dans la commune de Cocody 2 Plateaux, aux environs de 11H, les responsables du centre ont surpris ce mardi 8 septembre 2020 une candidate en train de tricher à l'aide de son téléphone portable. Un androïde à partir duquel Mlle AA a reçu le corrigé de l’épreuve de 5 heures intitulée " Étude de cas" (voir photo d’illustration) de la filière Assistanat de Direction.

En effet, M. K. Manzan, chef du secrétariat, a surpris dans les mains de Mlle AA, un téléphone comportant des corrigés de sujets. Préoccupée à recopier le corrigé reçu via l'application WhatsApp, elle n'a pas vu venir M. Manzan qui faisait sa ronde.

Prise sur le fait, Mlle AA, a reconnu avoir été aidé par M. Kouadio B, informaticien et surveillant dans ledit centre. Selon les aveux écrits de Mlle AA, ce dernier l’aurait aidé à rentrer au sein du centre avec son téléphone et à éviter le détecteur de métal qui avait dissuadé les étudiants à garder leurs téléphones durant l'examen.

Interrogé, M. Kouadio B, a dit avoir agi en contrepartie d'une somme de dix mille francs (10 000 FCFA) et serait, selon ses propos à sa première tentative.

Selon l’arrêté du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, portant conditions de déroulement des épreuves et sanction des fraudes aux examens et concours, en cas de flagrant délit de fraude pendant les épreuves du BTS, les sanctions peuvent aller jusqu'à l'interdiction de subir tout examen conduisant à l'obtention d'un titre ou diplôme délivré par un établissement dispensant des formations post-baccalauréat, pour une durée maximum de 5 ans. Quant à M. Kouadio B, déjà sous les verrous, il court le risque d'être traduit devant le tribunal.

La session 2020 du BTS, il faut le rappeler, est placée sous le signe de la lutte contre la fraude avec pour objectif #zero BTS WhatsApp.

Des dispositifs sont mis en place afin de détecter dans les salles de composition les téléphones portables.

Aussi, les détecteurs de métaux depuis le début des épreuves écrites lundi 07 septembre 2020 ont-ils été mis à la disposition des responsables de centres.

 

M.K

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2