Côte d'Ivoire

Autonomisation des femmes dans le Moronou : 500 millions de rallonge du FAFCI aux femmes de la région


12/09/2020
Autonomisation des femmes dans le Moronou : 500 millions de rallonge du FAFCI aux femmes de la région

La Première Dame, Dominique Ouattara, accorde une importante toute particulière à l'autonomisation des femmes qu'elle considère comme un réel vecteur de développement et de lutte contre la pauvreté. C'est le mobile qui a milité en faveur de la volonté de Mme Alassane Ouattara de remettre des chèques du fonds d'appui aux femmes de Côte d'Ivoire (FAFCI) et des dons en nature et en espèce aux femmes du Moronou, mais également à toutes les couches socioprofessionnelles de la région.

C'était le vendredi 11 septembre dernier au centre d'enseignement technique de Bongouanou en marge de la visite d'État dans le Moronou du chef de l'État en présence entre autres du chef de l'État lui-même, des membres du gouvernement, des élus, des membres du gouvernement, des cadres et de nombreuses populations de la région. A cette occasion, la Première Dame a décidé d'octroyer une dotation supplémentaire de 500 millions FCFA aux femmes de la région du Moronou, heureuse de ce que ces femmes ont réalisé un taux de remboursement de 98% des prêts à elles octroyés. Le faisant, Mme Dominique Ouattara entend donner la chance aux femmes de cette région en qui elle a désormais confiance, de mener à bien leurs activités communautaires pour le rayonnement de la région.

Évoquant les retombées du FAFCI, elle a indiqué que huit ans après la création en 1982 du FAFCI, il a toujours gardé sa popularité et son rayonnement auprès des femmes. Il a permis l'autonomisation de plus de 200 000 femmes et de leurs familles. La Première Dame a toutefois appelé les populations à la paix et à la tolérance autour d'eux et au maintien de la cohésion sociale dans leurs familles et dans leurs communautés.

Ce bonus apporté aux femmes du Moronou porte le montant total du taux du FAFCI dans le Moronou à 1 milliard 500 millions FCFA. Hormis ce bonus, l'épouse du chef de l'État a offert des dons en nature et en espèce d'une valeur globale de 510 500 000FCFA à toutes les couches sociales de la région.

Évoquant les retombées du FAFCI, Mme Dominique Ouattara a indiqué que le taux d'intérêt du prêt FAFCI est passé de 12% à 10,5% l'année. Le capital du FAFCI qui était d'un milliard FCFA est passé désormais à 20 milliards FCFA grâce à la sollicitude du chef de l'État. Le Président de la République qui a félicité les femmes pour leur dévouement a décidé de porter le capital du FAFCI à 30 milliards FCFA dans la période 2021-2025 afin de les aider. Non sans appeler à son tour les ivoiriens à l'union pour la paix, la tolérance dans les familles et dans les communautés.   N'guessan Badou Harlette, Maire d'Arrah, porte-parole des femmes du Moronou a traduit la reconnaissance et la gratitude des femmes du Moronou au couple Ouattara. « Vos nombreux gestes pour les femmes à travers principalement le FAFCI depuis 2012 ont consolidé des foyers et redoré la dignité de la femme Morofoué. Ainsi, c'est plusieurs milliers de femmes qui ont bénéficié dans le Moronou car à dire vrai, le FAFCI est une véritable continuité de réalisation de rêves et grâce à vous, de nombreux rêves ont été réalisés », a mentionné Mme le Maire. Elle a toutefois souhaité une augmentation du capital du FAFCI afin de donner la chance à davantage de femmes du Moronou d'emprunter la voie de l'autonomisation financière.

Mme Bakayoko Ly Ramata, Ministre de la femme, de la famille et de l'Enfant a magnifié la Première Dame pour son dévouement et sa sollicitude à l'égard des femmes et des enfants. Tout en reconnaissant que les dons de la Première Dame ont permis à plusieurs femmes de sortir de la précarité, la Ministre a, par sa voix, apporté à la Première Dame et son époux les remerciements des femmes du Moronou.

Pauquoud Charles Noël

1 | 2