Côte d'Ivoire

Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) : Plus de 59 millions francs cfa remis aux mutualistes en fin de contrat plan épargne plus

Mme Coulibaly épouse Koffi Aminata (DG) : « Nous vous invitons à faire confiance à notre volonté et notre capacité à assainir le fonctionnement du FPPN et à en faire un outil moderne au service du policier »
15/09/2020
Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) : Plus de 59 millions francs cfa remis aux mutualistes en fin de contrat plan épargne plus
Les heureux récipiendaires ont posé avec les responsables du Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN)

Sous la férule de la nouvelle directrice générale, Mme Coulibaly épouse Koffi Aminata, commissaire divisionnaire, le Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) a remis, ce mardi 15 septembre 2020, des chèques d’un montant total de 59 501 825 francs cfa aux mutualistes dont l’épargne Plan épargne plus (PEP) est arrivée à échéance de 2011 au premier trimestre 2015.

Ils ont fait preuve de patience, depuis 2011 pour certains, jusqu’au premier trimestre 2015, pour d’autres. Ils sont au nombre de 14, les mutualistes du Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) en fin de contrat Plan épargne plus (PEP) qui ont reçu, ce mardi 15 septembre 2020, leur chèque d’un montant total de 59 501 825 francs cfa, au cours d’une belle cérémonie, à la direction générale dudit Fonds, à la Compagnie républicaine de sécurité (CRS2), en Zone 4.

Lire aussi cet article : Fonds de prévoyance de la police nationale (FPPN) : Coulibaly epse Koffi Aminata prend le pouvoir, comment elle a terrassé Aristide Zogbo

Mme Coulibaly épouse Koffi Aminata, commissaire divisionnaire, élue le jeudi 27 août 2020, directrice générale du Fonds de prévoyance de la police nationale, et son équipe n’ont pas attendu longtemps pour montrer aux mutualistes que le Fonds a pris un nouveau départ. « La cérémonie qui nous réunit ce jour est l’aboutissement d’une semaine de travail acharné pour trouver une solution aux difficultés financières de nos collègues qui sont soit à la retraite, soit malade ou encore dans des conditions de vie difficiles », a-t-elle déclaré, avant de préciser qu’elle a pris l’engagement, conformément à son programme d’action, de faire du reversement des PEP et EFC, un pilier de son mandat.

Comme elle l’a souligné, elle s’est engagée à reverser, par antériorité, aux mutualistes qui ont souscrit au Plan épargne plus (PEC) et à l’Entraide de fin de carrière (EFC) tous les contrats qui sont arrivés à échéance.

La directrice générale du FPPN a fait savoir que « dans la liste des bénéficiaires, figurent 4 mutualistes dont l’état de santé est préoccupant ».

Elle a profité de cette cérémonie de remise de chèques pour rassurer tous les mutualistes sur sa volonté de travailler à apurer tous les arriérés de leur épargne dont les contrats sont échus. « Chers mutualistes, nous vous invitons à faire confiance à notre volonté et notre capacité à assainir le fonctionnement du Fonds de prévoyance de la police nationale et à en faire un outil moderne au service du policier », a-t-elle assuré, avant d’ajouter qu’elle mettra l’accent sur la santé des mutualistes, durant son mandat, conformément à son programme d’action.

Elle compte mettre en place des mécanismes pour la prise en charge « objective des mutualistes sur le plan sanitaire en confiant le volet santé à des professionnels de l’assurance maladie ».

En octobre 2020, elle lancera un appel d’offres pour la sélection d’une compagnie d’assurance afin d’externaliser la couverture maladie des mutualistes, sans oublier l’amélioration du plateau technique du centre médical de la police (CMP) pour atteindre le standard de clinique par son équipement en matériels, afin de réduire les coûts d’hospitalisation dans diverses cliniques.

La directrice générale compte mettre en place une caisse de crédit mutuel pour apporter un appui financier aux mutualistes.

Pour terminer, elle a rassuré les mutualistes qu’ils ne seront pas déçus car « l’équipe de la DGFPPN est mobilisée » pour lui permettre à atteindre les objectifs pour lesquels elle a été élue.

Le président du Conseil d’administration (PCA), Adama Ouattara, contrôleur général, a abondé dans le même sens lors de sa prise de parole. « La cérémonie d’aujourd’hui, en fait, ce n’est pas pour faire vraiment de la publicité, c’est un signal que nous voulons donner. Nous voulons montrer à tous que le Fonds a pris un nouveau départ. Le directeur général l’a dit. Nos priorités, ce sont les dettes des mutualistes. Ces gens qui cotisent leur argent et qui espèrent en faire quelque chose à la fin de leur contrat ».

Parmi les heureux bénéficiaires, le commissaire Digbeu Bahi Eugène s’est frotté les mains avec un chèque de 8 736 000 francs cfa.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2