Amélioration du cadre de vie : L’Ong ‘’La Vie en Vert’’ en pleine action pour l’assainissement de la commune de Koumassi


18/10/2020
Amélioration du cadre de vie : L’Ong ‘’La Vie en Vert’’ en pleine action pour l’assainissement de la commune de Koumassi
L'Ong ''La Vie en Vert'' rêve d'un cadre de vie sain en Côte d'Ivoire.

Créée en 2008, l’Ong ‘’La Vie en Vert’’ s’est donnée pour leitmotiv d’améliorer le cadre de vie des populations et d’œuvrer pour la préservation de l’environnement. Après avoir longtemps contribué à l’assainissement des communes de Port-Bouët, Yopougon, et Treichville, cette fois, elle a décidé de poser ses valises dans la commune de Koumassi. Objectif, contribuer au vaste projet d’embellissement entamé par le maire Cisse Ibrahima Bacongo. Point de départ de cette initiative, les quartiers Sogefhia et Campement. Quartiers où les populations cohabitent avec les eaux usées et ordures ménagères.

Ce samedi 17 octobre, comme à l’accoutumée Yo Abdoul Aziz, président de l’Ong, La Vie en Vert et ses hommes communément appelés les Greeners arpentent les ruelles de la commune de Koumassi. Objectif, déblayer les ordures ménagères qui jonchent les ruelles des quartiers et procéder au curage des caniveaux. En compagnie cette fois, de Mme Koffi Léontine, directrice régionale Abidjan-Sud de la Sodeci, Yo Abdoul Aziz fait l’état des lieux du niveau d’assainissement des quartiers Sogefhia et de Campement.

Le constat est sans appel. Les réseaux de canalisation sont tous bouchés par les ordures ménagères jetés à chaque point de rue. Conséquences, les eaux usées sont contraintes de sortir de leur passage habituel pour couler le long des couloirs et artères du quartier. « Nous voulons que les mentalités changent, notamment au niveau de l’assainissement. Les réseaux industriels n’ont pas de réseaux propres à elles. Les regards sont situés à moins de 10 mètres de la nappe phréatique. Il n’y a pas de stations d’épurations d’eaux usées. Nous décrions cela. », laisse entendre Yo Abdoul Aziz. Qui espère apporter le changement à Koumassi à travers le concept Greeners dont la mise en place est prévue pour le premier trimestre de l’année 2021.

« Nous souhaitons être plus efficace avec le développement des Greeners. Nous comptons sur le réseau d’entreprises contactées. Sur 100 entreprises contactés, 6 ont réagi et 2 ont signé une convention. Nous espérons que d’ici le premier trimestre de l’année 2021, nous allons entrer dans une nouvelle ère de Koumassi. Koumassi autrement, c’est possible et c’est maintenant. », indique le premier responsable de L’Ong La Vie en vert sous l’œil approbateur de la directrice régionale Abidjan-Sud de la Sodeci. Qui décrit le niveau le niveau élevé d’insalubrité, notamment au niveau l’assainissement.

« Quand on a fait le tour des différents blocs, j’ai remarqué qu’à l’intérieur des blocs, l’assainissement n’est pas au top niveau. Il n’y a pas que la Sodeci. La Sodeci va faire les grands travaux quand ça concerne les regards, les curages, les vidanges. Mais entretenir son cadre de vie au quotidien revient à la population. Si la population s’associe à l’action que la Sodeci mène, ce serait un gain. L’assainissement commence par nous-même. Quand on se réveille le matin, il faut rendre propre son environnement avant d’attendre que les grands moyens viennent. », a martelé la directrice régionale Abidjan-Sud de la Sodeci. Tout en invitant les populations à être au quotidien dans les gestes d’assainissement et à s’approprier l’initiative de l’Ong ‘’La Vie en Vert’’.

« Aujourd’hui, tout le monde est sorti. C’est une opération particulière, mais on souhaiterait que régulièrement, chacun puisse tenir son cadre de vie et son environnement propre pour que les actions que nous allons mener durent dans le temps. », a ajouté Mme Koffi Léontine. Un appel que semble avoir entendu les populations qui unanimement se sont résolues à accompagner les initiatives de l’Ong. « C’est une initiative louable. Nous avons décidé d’accompagner l’Ong à travers une initiative d’assainissement chaque premier et dernier samedi du mois. », a promis Mme Gnaoua Bénédicte, présidente des femmes de Sogefhia.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2