La côte d’ivoire oublie-t-elle ses valeureux chercheurs et Inventeurs ?


21/01/2021
La côte d’ivoire oublie-t-elle ses valeureux chercheurs et Inventeurs ?
DIABATE Moustapha Professeur Inventeur de l’Indicamétrie.

Alors que toute l’Europe (Paris Sorbone-Italie-Vatican, les Etats Unis la Nasa, au congrès Américain et en Asie…) les autorités de ces dits pays savent reconnaître le mérite et souvent soutiennent la plupart les chercheurs et inventeurs.

La Côte d’Ivoire, quant à elle reconnaît politiquement les chercheurs et inventeurs en prenant des décrets et arrêtés dans le but de faire falloir les trouvailles de ceux-ci. L’Indicamétrie, Science qui étude les indicateurs objectifs et subjectifs a été honoré par le politique. Mais hélas l’exécution de toutes ces mesures n’ont jamais été réalisée dans sa totalité.

L’inactivité de l’Université de Bouaké vis-à-vis de l’Indicamétrie a mis à mal l’évolution de l’Indicamétrie dans le public, malgré les multiples rencontres en vue de relancer la belle science de l’Indicamétrie du Professeur DIABATE Moustapha.

L’institut de l’Indicamétrie IMERFI (Institut Multiples polaire d’Etude de Recherche et de Formation en Indicamétrie) à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, Cette Science de l’Indicamétrie reçoit un budget annuel de la part de l’Etat de Côte d’Ivoire. Vu l’inactivité de l’IMERFI, la question reste à savoir, si ce budget a-t-il vraiment servit au développement de la Science de l’Indicamétrie ? L’opinion nationale et internationale constatent avec beaucoup de regret que cette Science qui aurait pu apporter sa modeste contribution au développement et à la recherche scientifique est restée inactive jusqu’à ce jour.

Selon le Professeur Inventeur de l’Indicamétrie DIABATE Moustapha : « De nos jours nous demandons quel serait l’avenir de cette Science dans cette Université ? Notre regard est tourné vers le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique afin qu’il se penche sur la situation de l’indicamétrie à Bouaké, nous pensons que le nouveau vent de l’est qui souffle à la tête des Universités permettra de reconsidérer les positions envers l’indicamétrie ». A-t-il déclaré

Parfait KOFFI

Parfait KOFFI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome